Les passagers du ballon dirigeable se retrouvent emportés par un ouragan au-dessus de l'océan Pacifique. © Sergey Nivens, Adobe Stock
Sciences

L'Île mystérieuse

Jules Verne
LivreClassé sous :science-fiction , l'île mystérieuse , jules verne

Après avoir tourné autour du sujet durant de nombreuses années et publié six romans auparavant, Jules Verne se lance enfin dans l'écriture de L'île mystérieuse, largement inspirée par le Robinson Crusoé, de Daniel Defoe, en 1719. Le succès de son livre, vendu à 44.000 exemplaires, témoigne de l'engouement pour les romans d'aventure et les découvertes scientifiques à cette époque. Ce savant mélange de vulgarisation des sciences séduit et en démontre toutes les applications pratiques : le romancier est un érudit qui s'intéresse aux découvertes de son siècle mais il est aussi un humaniste qui s'interroge sur la condition humaine dans un contexte de solitude absolue.

Résumé du livre

Jules Verne - L'Île mystérieuse

Le 23 mars 1865, cinq personnes traversent un ouragan à bord d'une montgolfière. Ces cinq passagers sont l'ingénieur Cyrus Smith et son chien Top, l'esclave affranchi Nabuchodonosor surnommé Nab, le journaliste Gedeon Spilett et le marin Bonadventure Pencroff accompagné d'un jeune orphelin de quinze ans appelé Harbert Brown. En pleine guerre de Sécession, ces prisonniers des Sudistes se sont évadés quelques jours auparavant d'une ville assiégée à bord de ce dirigeable. Subissant une fuite de gaz impossible à colmater, le ballon est sur le point de sombrer dans l'océan Pacifique déchaîné lorsque ses passagers aperçoivent une terre à l'horizon.

Seulement quatre rescapés sont jetés sur le rivage par leur dirigeable. Cyrus Smith et son chien manquent à l'appel. Après avoir tenté sans succès de les retrouver, les quatre naufragés partent à la recherche d'un abri et de nourriture. Une fois installés, ils se mettent rapidement en route vers l'intérieur des terres où ils ne décèlent aucune présence humaine.

Une nuit, Nab décide de partir explorer la plage à la recherche de Smith. Sur le sable, il découvre des empreintes de pas puis entend un aboiement. Top vient à sa rencontre et l'amène vers une grotte où est étendu le corps inanimé de Cyrius Smith. Dès qu'il est en état de parler, l'ingénieur raconte à ses amis que son dernier souvenir est d'être tombé dans l'océan. Or les empreintes sont bel et bien les siennes. C'est le premier d'une série de phénomènes inexplicables que connaîtront les cinq amis.

Cette île n'apparaît pas sur les cartes. De plus, elle est en dehors des routes maritimes communes. Par conséquent, ils ont peu de chance d'être retrouvés. Les survivants décident alors de créer une nouvelle civilisation sur l'île et élisent unanimement Smith comme chef de leur communauté. Peu à peu, ces cinq colons fabriquent des arcs et des flèches, du métal, un four, des armes, etc. L'hiver approchant, il leur faut trouver un nouveau refuge. Au mois de mai, ils aménagent un nouveau foyer dans une caverne qu'ils appellent Granite-House.

Le 24 octobre, Bonadventure Pencroff se casse une dent en tombant sur un plomb alors qu'il mange un pécari à peine âgé de trois mois. Un coup de fusil a donc été lancé dans cet intervalle de temps. Contrairement à ce qu'ils pensaient, les rescapés ne sont pas seuls sur cette île. D'autres événements inexplicables se succèdent confortant cette idée. En essayant la pirogue qu'ils viennent de construire, les rescapés découvrent une large caisse remplie d'outils, de livres, de vêtements, d'armes, d'instruments, d'ustensiles de cuisine.

Mythologie

L'île n'apparaissant sur aucune carte, les cinq naufragés décident de donner un nom à tout ce qu'ils ont sous les yeux. Voici donc quelques exemples de cette toponymie coloniale.

  • Île Lincoln : l'île est nommée en l'honneur du président Lincoln.
  • Mont Franklin : pour leur rappeler leur pays et ses grands Hommes, les colons baptisent les monts, baies et lacs : Mont Franklin, Baie de l'Union, Baie Washington ou lac Grant.
  • Mercy : la rivière qui fournit l'eau potable aux colons est nommée la Mercy en remerciement à la providence. De même, l'îlot sur lequel ils ont en premier posé le pied est baptisé l'îlot du Salut.
  • Les Cheminées : premier campement qu'ils trouvent. Leur refuge suivant sera Granite-House.
  • Golfe du Requin (Sharkgulf) : golfe à l'extrémité de l'île qui ressemble à une mâchoire ouverte. Pour les rivières, les golfes, les caps, les promontoires, les dénominations sont choisies en fonction de leur configuration particulière.
Cyrus Smith lance l'idée de baptiser l'île sur laquelle ils ont échoué l'île Lincoln en référence au président américain Abraham Lincoln. © f11photo, Adobe Stock

Analyse

Une « robinsonnade » mêlée de science

Contrairement à ses romans d'anticipation comme De la Terre à la Lune, Jules Verne utilise les connaissances scientifiques et technologiques de son époque afin de montrer comment un groupe de personnes peut survivre sur une île déserte. Grâce à l'ingénieur Cyrius Smith, les survivants réussissent à allumer du feu à l'aide de verres de lunettes, créer du savon, des bougies, de l'électricité, construire un four, etc. De son côté, le jeune Harbert apporte sa contribution grâce à ses connaissances en botanique.

Au-delà de l'aspect scientifique, Jules Verne développe l'idée que l'homme a besoin de relations sociales. L'Île mystérieuse nous donne l'occasion de retrouver deux protagonistes des livres de Jules Verne : le capitaine Nemo de Vingt Mille Lieues sous les mers et Tom Ayrton des Enfants du capitaine Grant. Après 15 ans passés seul sur une île, Ayrton est devenu sauvage. Le capitaine Nemo confie, quant à lui, aux cinq survivants : « Je meurs d'avoir cru que l'on pouvait vivre seul ! »

Une analyse de

Rédactrice