Sciences

Pourquoi Lincoln a-t-il été assassiné ?

Question/RéponseClassé sous :histoire , Histoire des États-Unis , assassinat de Lincoln

L'assassinat d'Abraham Lincoln a été perpétré le 14 avril 1865 au cours d'une représentation au théâtre Ford de Washington. Le président des États-Unis et son épouse assistent à la pièce « Notre Cousin d'Amérique » quand John Wilkes Booth l'agresse. Abraham Lincoln reçoit une balle dans la tête et décède. Mais pourquoi Booth a-t-il tué Lincoln ? 

Une gravure de l'assassinat de Lincoln, par Currier & Ives, 1865. © Bibliothèque du Congrès, Wikimedia Commons, Domaine public

En 1860, Abraham Lincoln est élu, 16e président des États-Unis. Il plaide pour l'abolition de l'esclavage et est opposé à son extension. Son élection va provoquer la scission des États-Unis. La moitié nord, industrialisée, s'oppose à la moitié sud, conservatrice et agricole, dont l'économie repose sur les champs de coton. Les états du sud ne l'entendent pas de cette oreille et se regroupent pour former les États confédérés d'Amérique : Caroline du Sud, Mississipi, Floride, Alabama, Géorgie, Louisiane, Texas. Ils sont rejoints par la Virginie, l'Arkansas, le Tennessee, la Caroline du Nord, l'Arizona, puis le Missouri et le Kentucky. Dans ces états esclavagistes, les huit millions de blancs ont 385.000 esclaves à leurs services. Cette opposition déclenche la guerre de Sécession en avril 1861. En janvier 1863, Lincoln proclame les premières mesures en faveur de l'émancipation des esclaves pour inciter les autres états à abolir l'esclavage. Il est réélu en novembre 1864 pour un second mandat. En décembre 1865, l'abolition de l'esclavage est définitivement ratifiée par le Congrès et inscrite dans le treizième amendement à la Constitution des États-Unis. Cette même année, la guerre de Sécession prend fin avec la réédition du généraliste sudiste Lee.

Portrait d'Abraham Lincoln, en février 1865. © Alexander Gardner, Bibliothèque du Congrès, Wikimedias Commons, Domaine public

Assassinat de Lincoln : la conspiration de Booth

Le soir du 14 avril 1865, au Théâtre Ford, à Washington, le président Lincoln assiste à une représentation théâtrale « Notre cousin d'Amérique ». Dans l'assistance, figure un acteur de théâtre reconnu, John Wilkes Booth, sympathisant sudiste, radicalement contre la politique d'immigration et l'abolition de l'esclavage. L'homme veut venger la défaite des États confédérés et échafaude une véritable conspiration contre le pouvoir en place. Il projetait d'abord d'enlever Abraham Lincoln. Mais trois jours avant l'attentat, le président se déclarant favorable au droit de vote pour les Noirs, il change ses plans. Il projette alors avec quelques complices, un triple attentat visant le président, son vice-président, Andrew Johnson, et le secrétaire d'État, William H. Seward. Si son premier acolyte blesse Seward, le second n'approche pas Johnson. En revanche, Booth parvient à ses fins et profite de l'absence des gardes, partis boire un verre, pour s'introduire dans la loge présidentielle et tirer une balle à bout portant dans la nuque du président Lincoln.

À droite, Abraham Lincoln, le 16e président des États-unis d'Amérique© Dean Franklin Wikimedia Commons, by CC 2.0

À savoir

Tout le long de la procession, des millions d'Américains saluent le passage du cortège funèbre d'Abraham Lincoln jusqu'à Springfield, dans l'Illinois, où il est enterré. Considéré comme l'un des plus grands présidents des États-Unis, son portrait est sculpté sur le mont Rushmore dans l'état du Dakota du Sud, avec trois autres présidents, George Washington (1732-1799), de Thomas Jefferson (1743-1826), de Theodore Roosevelt (1858-1919). La capitale de l'État du Nebraska porte son nom.

Abonnez-vous à la lettre d'information Histoire(s) : chaque semaine, Futura vous propose de remonter le temps.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi
À voir aussi :