Le cuirassé Potemkine, rebaptisé Panteleimon en 1906. © Photo de la collection de Yuri Chernov, Wikimedia Commons, domaine public

Sciences

Pourquoi le cuirassé Potemkine est-il célèbre ?

Question/RéponseClassé sous :Époque contemporaine , le cuirassé Potemkine , mutinerie

Le cuirassé Potemkine est un bateau connu pour avoir été le théâtre d'une célèbre mutinerie, symbole de la révolution russe de 1905 et signe avant-coureur de la Révolution d'octobre 1917. À la fin du XIXe siècle, la Russie connaît une période économiquement faste mais politiquement tendue. En outre, la défaite militaire contre le Japon est vécue comme une humiliation.

Le cuirassé Prince Potemkin Tavriysky est, lors de sa mise en eau en 1900, le fleuron de la marine impériale russe. Celle-ci est, avant la débâcle de la guerre russo-japonaise, la plus grande flotte derrière la Grande-Bretagne et la France.

Le 27 juin 1905, les marins à bord du cuirassé Potemkine, naviguant sur la mer Noire, se révoltent. L'équipage du bateau se serait défendu face à leur hiérarchie qui les menaçait de les fusiller pour ne pas avoir voulu manger de la viande avariée. Sur fond de confusion générale, lorsque l'un des meneurs est abattu, la situation s'envenime et dégénère.

Afanassi Matuschenko, principal meneur de la mutinerie. Photographie prise au débarquement à Constantza (Roumanie), après la mutinerie en 1905. © auteur inconnu, Wikimedia Commons, domaine public

L'arrivée à Odessa

Le commandant du cuirassé et plusieurs officiers sont tués par les mutins. Ces derniers décident alors de se diriger vers le port d'Odessa afin de reconstituer les réserves en charbon, en eau et en nourriture. Ils veulent également apporter leur soutien aux émeutes des grévistes qui s'insurgent contre le régime tsariste. Les mutins du Potemkine menacent les soldats, leur intiment de déposer les armes et de rejoindre l'insurrection, faute de quoi, après évacuation des habitants, ils bombarderont la ville. Informé, le tsar Nicolas II proclame l'état de guerre dans la ville. Les cosaques et les soldats de l'armée impériale répriment les révoltes faisant plusieurs centaines de victimes. Mais l'agitation se poursuit.

L'arrivée du cuirassé enflamme la situation. À terre, les funérailles du marin tué à bord du cuirassé provoquent à une grande manifestation à caractère politique à laquelle la foule assiste massée sur le grand escalier Richelieu ; la cavalerie tire sur la foule. Pour se venger, le cuirassé Potemkine envoie deux obus sur le quartier tsariste d'Odessa. Le gouvernement envoie alors des escadrons de sa flotte impériale pour couler le Potemkine qui leur tient tête, les deux torpilleurs refusent cependant d'ouvrir le feu.

Le port d'Odessa brûlé par les foules pendant des jours d'agitation. Juin 1905. © Auteur inconnu. Photo extraite du livre Russie 1904-1924. La Révolution est là, d'Éric Blaschet, Wikimedia Commons, domaine public

Qu'est devenu le cuirassé Potemkine ? 

Le 2 juillet 1905, le Potemkine rejoint Constantza en Roumanie où l'équipage trouve asile mais doit se rendre aux autorités locales. Le cuirassé est rendu ensuite à l’empire russe et il est rebaptisé Panteleïmon. En 1918, les Allemands le capturent à Sébastopol puis, après l'armistice, le navire est récupéré par les Britanniques qui détruisent ses moteurs craignant que les bolchéviques ne s'en servent. Il est définitivement mis au rebut par les Soviétiques en 1923.

Le cuirassé Potemkine, un film de propagande

Si cet épisode est un événement marquant de l'histoire russe, la célébrité du cuirassé Potemkine tient surtout au film qui a été réalisé en 1925 sur ces troubles. Intitulé Le cuirassé Potemkine, le film soviétique du réalisateur Sergueï Eisenstein est muet et divisé en cinq tableaux : la protestation de se nourrir de viande avariée, la révolte des marins, l'exigence de justice, l'escadron qui rejoint les insurgés du cuirassé, après le massacre d'Odessa.

La plus marquante, mais fictive, étant celle de l'escalier où les soldats tsaristes tirent sur la foule, scène dramatique d'une mère mourante laissant son landau dévaler à toute allure les marches dont l'effet est soutenu par un travelling avant en plongée, lui aussi révolutionnaire pour l'époque. Cette scène fut reprise par nombre de cinéastes, parfois même parodiée.

La scène de l'escalier Richelieu à Odessa dans le film Le cuirassé Potemkine, du réalisateur Sergueï Eisenstein. © The Epopt, Wikimedia Commons, domaine public

Anecdote

Jean Ferrat chante « Potemkine » en 1965. La chanson fait évidemment référence à la mutinerie qui a eu lieu 60 ans auparavant. Le texte est considéré trop subversif, si bien que Jean Ferrat est banni de la télévision et de la radio publique de l'époque.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi