Le pont du Golden Gate de San Francisco est un ouvrage mythique des États-Unis. Comment ce pont suspendu considéré comme l'une des sept merveilles du monde moderne a-t-il vu le jour ?

En 1872, un entrepreneur, Charles Crocker, envisage de créer un pont entre San Francisco et la ville de Sausalito. À compter de 1906, lors de la reconstruction de la ville touchée par un séismeséisme, il est question de développer de nouveaux axes routiers dans cette partie des États-Unis. Les bacs et les ferries, qui sillonnent le détroit, sont surchargés. En 1916, l'idée d'un pont refait surface dans le New York Times. Mais l'édification de ce dernier semble compromise : les courants sont forts dans le détroit du Golden Gate, le brouillardbrouillard est épais, et le sel entraîne une corrosioncorrosion rapide.

La construction du pont : un véritable défi

En 1919, l'ingénieur Michael O'Shaughnessy est le premier à appeler le futur édifice le « pont du Golden Gate », littéralement « le pont de la porteporte d'or ». Il approche l'architecte Joseph Strauss pour lui demander de présenter le plan de constructionconstruction d'un pont suspendu, alors spécialisé dans la réalisation de ponts à bascule. En 1933, les travaux démarrent. Les défis sont nombreux : faire accepter le montant des travaux aux habitants, convaincre les sociétés de ferries que le pont ne leur fera pas perdre d'activité, poser les fondations alors que les eaux sont agitées, notamment à maréemarée haute quand l'eau salée de l'océan Pacifique rencontre l'eau douceeau douce de la baie de San Francisco... 

Pour Irving Morrow, l’éclairage était particulièrement important, non seulement pour mettre en valeur la structure, mais également pour offrir un confort de conduite aux automobilistes. © Jose Luis Stephens, Fotolia
 
Pour Irving Morrow, l’éclairage était particulièrement important, non seulement pour mettre en valeur la structure, mais également pour offrir un confort de conduite aux automobilistes. © Jose Luis Stephens, Fotolia

Des équipes de plongeurs sondent le détroit pour consolider les bases de l'ouvrage. À plusieurs reprises, la jetée construite pour permettre le transport des matériaux et le passage des ouvriers entre la berge et la première tour est détruite puis reconstruite. Au final, deux tours de 227 mètres sont édifiées : le Golden Gate de San Francisco est inauguré le 27 mai 1937. Il enjambe le détroit sur une longueur de 2.737 mètres ! Au total, ce sont 75.000 tonnes d’acier qui ont été utilisées, en plus du bétonbéton.

Le choix de la couleurcouleur orange, plus précisément « orange international », du Golden Gate de San Francisco est dû à Irving Morrow. Cet architecte faisait partie de l'équipe de Strauss. Il a gardé le cap en dépit des vives critiques qui se sont élevées aux États-Unis. Il a également conçu les sculptures qui décorent le pont.