Santé

Dépression : l'hygiène de vie est la meilleure prévention

Dossier - Dépression : de la déprime au burn-out
DossierClassé sous :médecine , dépression , trouble du sommeil

-

De 5 % à 10 % de la population française serait touchée par la dépression ! Bonne nouvelle tout de même : psychothérapies ou médicaments adaptés peuvent venir à bout de ce désagréable épisode.

  
DossiersDépression : de la déprime au burn-out
 

Quelques astuces faciles à mettre en œuvre au quotidien permettraient de prévenir, dans une certaine mesure, la dépression ou les éventuelles rechutes.

L'hygiène de vie, la meillleure prévention. © Africa Studio, Shutterstock
Garder une alimentation équilibrée permet de prévenir d'une certaine façon l'arrivée de la dépression, ou la rechute. Les oméga-3 participent au bon fonctionnement du cerveau. On trouve ces acides gras notamment dans les poissons type saumon. © Edga181

Le rôle de l'alimentation dans la prévention de la dépression

L'alimentation joue un rôle de premier plan. Une bonne santé mentale et physique passe par l'absorption de produits riches en vitamines. L'équilibre nutritionnel permet d'apporter plaisir et sérénité. Une alimentation équilibrée assure la production adéquate de neurotransmetteurs. Prévenir un déficit, c'est prendre soin de sa chimie interne et combler d'hypothétiques défaillances. Les acides aminés sont particulièrement importants pour la bonne production de neurotransmetteurs. On les trouve notamment dans les protéines végétales telles que les céréales (le blé), les féculents (les pâtes, le riz, les légumes secs) mais aussi dans celles d'origine animale comme la viande, le poisson (également source d'oméga-3, excellents), les produits laitiers et les œufs. Sans cet apport, les neurotransmetteurs fonctionnent moins bien ou sont présents en moindre quantité, ce qui génère des sautes d'humeur.

Pratiquer des activités

Par ailleurs, en complément, les activités physiques ou mentales s'avèrent un très bon moyen pour éviter de ruminer de sombres pensées. Les activités sociales ou professionnelles permettent de rester mobile et maître de sa vie et de ses pensées. Elles redonnent à l'individu dépressif des objectifs à atteindre, une nouvelle image de soi et une confiance à toute épreuve.

De plus, l'activité corporelle améliore le respect que l'on a de soi, fait diminuer le stress et optimise le sommeil. Pratiquer un sport à son rythme mais de façon régulière est donc excellent, d'autant que l'activité physique libère des hormones positives, les endorphines, au doux surnom d'hormones du plaisir.

Des approches parallèles et complémentaires peuvent s'avérer nécessaires dans le soin et la prévention de la dépression. Elles permettent de maintenir un bon équilibre cérébral, émotionnel et mental pour lutter contre cette pathologie.