Santé

Les causes psychologiques de la dépression : choc émotionnel, stress...

Dossier - Dépression : de la déprime au burn-out
DossierClassé sous :médecine , dépression , trouble du sommeil

-

De 5 % à 10 % de la population française serait touchée par la dépression ! Bonne nouvelle tout de même : psychothérapies ou médicaments adaptés peuvent venir à bout de ce désagréable épisode.

  
DossiersDépression : de la déprime au burn-out
 

Bien souvent, la dépression est multifactorielle : les événements de la vie, le contexte social, le fonctionnement intrinsèque de l'individu l'ont prédisposé à la dépression à un moment de son existence. Choc émotionnel, stress sont parmi les causes de la dépression.

Choc émotionnel, stress... © Ra2studio, Shutterstock

Le choc émotionnel, cause fréquente de dépression

Un choc émotionnel important constitue souvent le déclencheur de la dépression. Il s'agit, dans la majorité des cas, d'un événement négatif : deuil, rupture, conflit familial, perte d'emploi, accident...  Ce traumatisme va perturber la vie et entraîner des émotions intenses. Si l'on est fragilisé à ce moment-là ou mal équipé pour gérer ce type de problème, il existe alors un véritable risque de sombrer dans la dépression.

Personnalité, éducation et environnement social

Parfois, le phénomène est ancré dans la personnalité du patient. Sentiment de perte, manque d'estime de soi : il a développé des mécanismes psychologiques dont l'origine se trouve généralement dans l'enfance. La dépression peut alors s'installer sur ce terrain « favorable », petit à petit ou lorsqu'un élément déclencheur survient.

Le stress est l'une des causes de la dépression. Vue en 3D de la molécule de cortisol, également connue sous le nom d’hormone du stress. À trop haute dose, si la victime de stress ne tente pas de changer son mode de vie, l’excès de cortisol va déséquilibrer la chimie du cerveau, ce qui peut contribuer à la pathologie. © Ephemeronium, Wikimedia

Le type d'éducation que l'on a reçu peut lui aussi favoriser ou limiter l'apparition d'un syndrome dépressif. A-t-on appris à parler de ses émotions sans crainte ? A-t-on eu la sensation d'être aimé et entouré pendant l'enfance ? Au contraire, a-t-on subi des sévices de toutes sortes ? Il est difficile de dire à quel point ces données ont une importance, chacun y réagissant de façon différente, mais elles jouent clairement un rôle.

L'environnement social et familial est également fondamental. Même si la dépression peut toucher n'importe qui, n'importe quand, le simple fait d'être bien entouré aide à s'en sortir plus rapidement. D'abord, parce que l'on plus de chance d'être diagnostiqué rapidement, ensuite parce que le soutien et la présence de personnes bienveillantes, dans ce type de maladie, représentent des éléments essentiels de la guérison.

À l'inverse, un environnement social hostile, des conditions de vie difficiles, ne vont faire qu'ajouter aux sentiments de découragement et d'échec qui s'emparent souvent des personnes dépressives.

Le stress, cause de dépression

Le lien est peut-être moins évident, mais le stress constitue lui aussi un facteur déclencheur de dépression, pas uniquement dans le cadre du stress professionnel. Bien sûr, un stress ponctuel, lié à un événement ou une période précise, est le plus souvent gérable. En revanche, s'il est prolongé, s'incruste dans le quotidien et si l'on ne fait rien pour tenter de le diminuer, il risque, à la longue, de provoquer un épuisement qui favorisera l'apparition d'un syndrome dépressif.

Il semblerait par ailleurs que les femmes soient plus touchées que les hommes par la dépression. C'est du moins ce que semblent démontrer les statistiques, mais elles sont à prendre avec précaution. En effet, il est aussi probable que les femmes parlent plus facilement de leur état dépressif et consultent plus souvent pour ce type de problème, un biais non négligeable pour ces statistiques. Certains types de dépression leur sont spécifiques, comme la dépression post-partum mentionnée au chapitre précédent. De même, certaines formes très poussées de syndrome prémenstruel (les jours qui précèdent les règles) peuvent faire penser à un syndrome dépressif. On peut penser que les changements hormonaux brusques qui ont lieu juste avant les règles sont responsables de cette humeur chancelante, même si rien ne l'a pour l'heure formellement démontré.

Le déclenchement de la dépression est souvent lié à plusieurs facteurs, environnementaux et intrinsèques qui, cumulés, créent les conditions pour que la dépression surgisse.