Ötzi, l'homme des glaces, continue de parler et nous explique qu'il est cousin des Sardes, à l'heure où une espèce d'hominidé inconnue est mise au jour en Chine. Et au moment où l'on apprend que la taille du pénis des hommes diminue, une étude démontre que les femmes peuvent connaître l'orgasme durant un exercice sportif. En médecine, l'aspirine veut se hisser au rang des médicaments anticancers tandis que les somnifères se révèlent dangereux. Et l'iPad chauffant fait autant de buzz que le calmar colossal. Oui, scientifiquement, mars fut un mois surprenant...
Cela vous intéressera aussi

 

Image du site Futura Sciences

Si c'était connu des blogsblogs et des magazines féminins, la science n'avait jamais confirmé le lien. Une étude vient désormais de montrer que les femmes peuvent avoir un orgasmeorgasme en faisant du sport, principalement en travaillant leurs muscles abdominaux. Le sexe n'est donc pas la seule source de plaisir intense !

 

Image du site Futura Sciences

Nouvel écran, performances exceptionnelles, capteurcapteur photo-vidéo ultraperformant... Les superlatifs vont bon train depuis la sortie du nouvel iPadiPad, le 16 mars dernier. En voici un autre qui remue le Web depuis une semaine : selon les utilisateurs et les tests de plusieurs sites indépendants, le nouvel iPad serait également le plus chaud. Il est temps de faire le point sur ces échauffements.

 

Image du site Futura Sciences

Les calmars géants ou colossaux ne sont pas impressionnants que par la taille de leur corps. Leurs yeuxyeux peuvent atteindre 30 cm de diamètre. Est-ce pour mieux voir ? Oui, mais pas pour chasser, plutôt pour éviter d'être attrapés par leur prédateur absolu : le cachalotcachalot. Ces yeux sont si sensibles qu'ils peuvent détecter la bioluminescencebioluminescence émise par des microorganismesmicroorganismes jusqu'à 120 mètres. Pas de chance pour le mammifèremammifère marin, leur lumièrelumière est en effet émise à son passage !

 

Image du site Futura Sciences

Avant d'espérer débusquer la vie sur une exoterre à partir de biosignatures dans son atmosphèreatmosphère, il faut démontrer qu'on sait le faire sur des observations de notre propre planète. C'est ce que vient de faire un groupe d'astronomesastronomes de l'ESOESO en analysant avec le VLTVLT la lumière de la TerreTerre réfléchie par la LuneLune.

 

Image du site Futura Sciences

Sony vient de présenter le smartphonesmartphone Xperia Sola doté d'une nouvelle technologie maison, baptisée « floating touch », qui permet de naviguer sans avoir besoin de toucher l'écran. Elle se limite pour le moment au seul navigateurnavigateur Internet du téléphone.

 

Image du site Futura Sciences

Les autorités sanitaires allemandes et britanniques ont confirmé que le virusvirus de Schmallenberg, qui ravage les élevages ovins, bovins et caprins en Europe, ne devrait pas selon toute vraisemblance représenter de danger pour l'Homme. Que ce soit en risques d'infection ou de consommation.

 

Image du site Futura Sciences

La NasaNasa vient à nouveau d'alerter le grand public d'un risque de collision entre un astéroïdeastéroïde et la Terre. Cette fois, il s'agit d'un objet de 140 mètres qui pourrait s'y écraser en février 2040. Les risques que ce scénario se matérialise sont de 1 sur 625... mais pourraient tomber à zéro.

 

Image du site Futura Sciences

Les somnifèressomnifères pourraient bien augmenter les risques de mort précoce. C'est ce qui ressort d'une étude montrant qu'à petites doses, les probabilités sont déjà significatives. Mais les auteurs invitent malgré tout à prendre avec prudence leurs résultats.

 

Image du site Futura Sciences

Trois études parues simultanément mettent en avant le rôle bénéfique de l'aspirineaspirine dans la lutte contre le cancercancer : diminution des risques de développer la maladie, de présenter des métastasesmétastases et d'en mourir. Alors devrions-nous consommer des microdoses d'aspirine tous les jours ? Les experts sont réservés.

 

Image du site Futura Sciences

Des fossilesfossiles d'hominidés datant de l'âge de pierre ont été trouvés en Chine. Ces Hommes préhistoriques, présentant des caractères anatomiques à la fois archaïques, modernes et inconnus, sont bien difficiles à classer. Quoi qu'il en soit, ils ouvrent une nouvelle fenêtrefenêtre sur l'histoire de l'Homme et de ses migrations dans la région la plus peuplée du monde.  

 

Image du site Futura Sciences

En observant la Lune avec le très grand télescopetélescope (VLT) de l'ESO, des astronomes ont trouvé des preuves de la vie sur Terre. Trouver la vie sur notre planète peut apparaître comme une observation triviale, mais l'approche novatrice d'une équipe internationale peut conduire à de prochaines découvertes de la vie partout dans l'universunivers

 

Image du site Futura Sciences

La momie préhistorique Ötzi, découverte en 1991, dévoile de nouveaux secrets grâce au séquençageséquençage de son génomegénome. Cet homme devait avoir les yeux bruns et ne digérait pas le lait. Il avait également des prédispositionsprédispositions génétiques favorisant le développement de maladies cardiovasculairesmaladies cardiovasculaires. Quant à ses origines, elles sont toujours imprécises mais son ADNADN présente de nombreuses similitudes avec celui des Sardes. Des réponses tombent, mais de nouvelles énigmes voient le jour.

 

Image du site Futura Sciences

Les puces suçaient également le sang des dinosauresdinosaures et elles étaient adaptées à la taille de leurs hôtes : des fossiles mesurant 2 cm ont en effet été retrouvés dans des couches du JurassiqueJurassique moyen, correspondant à environ -165 millions d'années.

 

Image du site Futura Sciences

Une étude anthropométrique menée en Italie a pu redéfinir certains standards de longueur. Ainsi, si les bras et les jambes se sont allongés, les pénispénis ont perdu près d'un centimètre en soixante ans. En cause, des changements environnementaux et l'obésitéobésité croissante, selon les chercheurs.

 

Image du site Futura Sciences

Les analyses d'urines de Japonais, réalisées par une association, montrent une contaminationcontamination au césiumcésium radioactif jusqu'à 220 km de la centrale de Fukushima Daiichi. Les résultats sont cependant équivoques.