Sony vient de présenter le smartphone Xperia Sola doté d'une nouvelle technologie maison, baptisée « floating touch », qui permet de naviguer sans avoir besoin de toucher l'écran. Elle se limite pour le moment au seul navigateur Internet du téléphone.
Cela vous intéressera aussi

Avec sa dernière innovation, Sony va-t-il parvenir à lancer une nouvelle mode dans l'universunivers des smartphones, ou se distinguera-t-il encore avec un nouveau gadget ? En présentant la semaine dernière son dernier-né, le Xperia Sola, le constructeur dévoilait également une nouveauté technologique, l'écran permettant de naviguer sur InternetInternet sans avoir besoin de le toucher : un simple survolsurvol du doigt permet en effet de sélectionner un lien, par exemple, puis il suffit alors de toucher l'écran pour ouvrir la nouvelle page Internet. Selon Sony, cette technologie baptisée « floating touch » permettrait de réduire les erreurs de manipulation. « Vous n'ouvrirez plus jamais le mauvais lien par erreur », promettent les développeurs japonais de la firme. Et pour cause, le système en question permet d'anticiper l'endroit où l'utilisateur va poser son doigt.

L'écran intègre deux capteurscapteurs. Le premier, appelé autocapacitif, détecte le bout du doigt jusqu'à 2 centimètres. Pour cela, il génère un champ électriquechamp électrique suffisamment conséquent pour être modifié par la présence d'un doigt à distance. En revanche, le second capteur dit « capacitif mutuel », n'apporte rien de plus que les options habituelles d'un écran tactile. Individuellement, ces deux capteurs capacitifs sont inopérants. C'est associés qu'ils peuvent identifier et interpréter à la fois les gestes effectués à distance puis le contact avec l'écran.


Disponible dans les prochains mois, le Sony Xperia Sola permettra de naviguer sur le Web grâce à un écran sans contact. Cette vidéo de démonstration de Sony illustre l'ensemble des bénéfices apportés par la technologie « floating touch ». © Sony, YouTube

Développé en collaboration avec Cypress Technologies, le « floating touch » s'applique, pour l'heure, à la seule navigation Web. Toutefois, les ingénieurs de Sony expliquent sur leur blogblog qu'ils envisagent de rendre compatible la technologie avec d'autres applicationsapplications.

Xperia Sola, un smartphone de milieu de gamme

Équipé d'un écran de 3,7 pouces (854 x 480 pixelspixels) et doué de cette technologie particulière, le Xperia Sola fonctionne avec AndroidAndroid 2.3. Sous le capot, il est animé par un processeurprocesseur double cœur de chez Ericsson cadencé à 1 GHz, épaulé par 512 Mo de mémoire, de 8 Go de mémoire de stockage qu'il est possible d'étendre à 32 Go, avec une carte microSD. Le Sola est également doté d'un appareil photo de 5 mégapixels qu'il est possible d'utiliser en caméra vidéo (720 pixels). Côté connectivité, le téléphone est pourvu du BluetoothBluetooth, du Wi-FiWi-Fi, d'une prise USBUSB et HDMIHDMI. Il est également compatible LDNA.

Comme le Xperia S, le téléphone intègre également un module de communication en champ proche (NFCNFC). Il est donc compatible avec les Xperia SmartTags, ces petits jetonsjetons qui permettent de modifier la configuration du téléphone lorsqu'il se trouve à proximité.

Son lancement est programmé pour la fin avril, au tarif de 329 euros... Le prix à payer pour ne plus avoir (ou presque) de traces de doigts sur l'écran !