Sciences

Tracker : description générale de l'avion

Dossier - Trackers : le combat du feu par les airs
DossierClassé sous :Incontournables , aéronautique , tracker

-

Les trackers S-2FT de la Sécurité civile sont le fer de lance des moyens aériens dans le cadre de la stratégie générale de lutte contre les feux de forêts.

  
DossiersTrackers : le combat du feu par les airs
 

Afin de mieux comprendre les spécificités des trackers, en voici une description généralisée, suivie de détails techniques dans les pages suivantes.

Le Firecat Turbo présente une envergure de 21,20 mètres. © Tracker-France - Tous droits de reproduction interdits

Description générale de l'aéronef

L'aéronef était à l'origine un Grumman S2 utilisé sur porte-avions pour la lutte antisous-marine (tracker), la détection radar avancée (tracer), et le transport de VIP (trader).

Transformé en bombardier d'eau par la société Conair Aviation à Abbotsford au Canada, le Firecat Turbo est un biturbine monoplan à aile haute de construction type demi-coque, doté d'un train tricycle avec une roulette de nez boggie. L'aile comprend volets et spoilers. L'avion est équipé d'un compensateur de direction assistée (Sera) pour faciliter le vol en monomoteur. Les ailes sont repliables au sol à l'aide d'un groupe hydraulique. Le train, les volets, le compensateur de direction, les freins et le système de largage fonctionnent par énergie hydraulique.

L'équipage normal est constitué d'un pilote. La place de droite est équipée de commandes de vol.

Le réservoir de retardant d'une capacité de 3.300 litres comprend quatre soutes sélectionnables, en totalité, par paire ou séparément.

  • Motorisation

L'aéronef est équipé de deux moteurs Pratt & Whitney PT6A-67AF. C'est une turbine libre, équipée de reverse (inversion du pas de l'hélice), et développant 1.424 SHP (1.509 ESHP) jusqu'à ISA + 31 °C.

  • Dimensions

- Envergure : 21,20 m
- Longueur : 13 m
- Hauteur : 5,30 m
- Envergure ailes repliées : 8,30 m
- Diamètre hélice : 2,93 m
- Garde au sol hélice : 0,81 m
- Masse à vide équipée : (B.E.W en anglais) 6.950 kg 15.280 lbs (livres)
- Masse de base : 7.030 kg 15.460 lbs
- Masse en opération : 12.280 kg 27.000 lbs
- MMSA : 11.100 kg 24.500 lbs
- MMSR : 12.530 kg 27.630 lbs
- MMSLF : 12.470 kg 27.500 lbs

Le circuit hydraulique du tracker

  • Description des composants

Une bâche normale et une bâche de secours. Deux pompes autorégulatrices délivrent une pression de 1.500 PSI +100/-100 (PSI pour pound per square inch, 1 PSI = 68,95 hPa).

Un robinet d'isolement par moteur commandé par le pavé de détection incendie « ENG Fire Push ».

Le circuit hydraulique est pressurisé à une valeur de fonctionnement comprise entre 10 et 17 PSI. Le manomètre est situé sur la cloison derrière le dossier du siège en place de droite. Une molette de réglage de la pressurisation est positionnée à côté de la bâche hydraulique dans le compartiment d'accès.

Un radiateur hydraulique avec ventilateur. Deux indicateurs sur le panneau de contrôle moteur donnent en PSI la pression mesurée au niveau des pompes hydrauliques. Ils sont alimentés par les barres « Essential Bus ».

Le repère rouge supérieur est à 1.600 PSI, pression maximum autorisée.

On peut voir ici le train d'atterrissage du tracker. © Tracker-France - Tous droits de reproduction interdits
  • Train d'atterrissage

Train tricycle avec roulette de nez diabolo et anti-shimmy. Le témoin d'anti-shimmy doit dépasser de 6 millimètres.

La poignée de train est maintenue sur « Down » au moyen d'un solénoïde qui est activé par un microcontacteur situé sur la jambe de train droit, interdisant la rentrée du train quand l'avion est au sol avec l'amortisseur comprimé.

  • Système de freinage, généralités

Quatre maîtres-cylindres commandés par les pédales des palonniers pilote et copilote, délivrent la pression hydraulique de commande aux deux régulateurs de frein asservis. Ces deux régulateurs commandent ensuite l'application de la pression de freinage aux disques du train principal proportionnellement à l'effort appliqué aux pédales.

Le transfert de la pression de commande entre les pédales pilote et copilote s'effectue par des clapets navettes. Un accumulateur gonflé à l'azote à 500 PSI assure l'efficacité du freinage de secours en cas d'avarie du circuit normal. Un indicateur de pression et la valve de gonflage sont situés en dessous de la bâche hydraulique.