Sciences

Tracker : les commandes de vol et les boîtiers de signalisation

Dossier - Trackers : le combat du feu par les airs
DossierClassé sous :Incontournables , aéronautique , tracker

-

Les trackers S-2FT de la Sécurité civile sont le fer de lance des moyens aériens dans le cadre de la stratégie générale de lutte contre les feux de forêts.

  
DossiersTrackers : le combat du feu par les airs
 

Voyons plus en détail les commandes de vol du tracker et ses différents boîtiers de signalisation.

La cabine d'un tracker Firecat Turbo. © Tracker-France - Tous droits de reproduction interdits

Commandes de vol du tracker

Un système de double commande permet le pilotage des places pilote ou copilote.

La profondeur et le gauchissement sont conventionnels. Le compensateur de direction est assisté d'une servocommande,  il est installé directement à l'arrière du plan fixe vertical, avant la commande elle-même. Ce compensateur permet de trimer l'avion, par l'intermédiaire d'un moteur électrique. Le contrôle en lacet, en cas de perte de puissance sur un moteur, est possible grâce à l'assistance hydraulique S.E.R.A. Un servotab est relié au compensateur et non à la gouverne de direction.

Des spoilers sont couplés mécaniquement aux ailerons. Les trim (compensateurs) d'aileron et de profondeur sont commandés électriquement.

  • Manches pilote et copilote

On trouve sur les manches :
- le trim de gauchissement et de profondeur, un bouton de largage, un bouton intercom radio ;
- l'interrupteur Sera (Single Engine Rudder Assist) d'assistance à la direction n'équipe que le manche pilote.

  • Déconnection du manche copilote

Le manche copilote peut être facilement connecté ou déconnecté du système de commande au moyen d'une poignée rouge « Control Disconnect », en forme de T, située sous le manche de la place de droite.

Pour verrouiller le manche copilote, la poignée doit être tirée à fond puis tournée dans le sens horaire pour que l'ergot vienne s'engager dans l'encoche du manche. Pour l'embrayage du manche copilote, ce dernier doit être placé dans la même position que le manche pilote, après manœuvre de la poignée dans le sens antihoraire. Quand le manche de la place de droite est verrouillé, la commande du compensateur de profondeur reste active mais le bouton de largage est désactivé.

Le manche de la place de droite doit être déverrouillé pour tout vol. 

Boîtiers de signalisation

Le système de signalisation est constitué de cinq boîtiers :

  • le boîtier situé sur la casquette, côté gauche, indique les différents calages de l'hélice en-deçà de la plage de ralenti ;
  • le boîtier sur la partie supérieure de la planche de bord gauche est dédié au système de largage ;
  • le boîtier supérieur du panneau central des instruments est le boîtier de contrôle du système incendie ;
  • le boîtier inférieur du panneau central des instruments est divisé en deux : la partie haute qui correspond au tableau de pannes et la partie basse qui indique la situation de certains équipements en attente ou l'état d'autres équipements en fonction.

Un bouton poussoir situé sur le panneau central des instruments permet de tester les cinq boîtiers de signalisation.

Quatre couleurs de voyants sont utilisées :

  • la couleur rouge alerte le pilote de pannes graves ;
  • la couleur ambre alerte le pilote de conditions anormales ;
  • la couleur verte signale qu'un équipement est en fonction :
  • la couleur bleue pour indiquer le fonctionnement momentané de certains équipements.

Chaque voyant est éclairé par quatre ampoules. La fonction de chaque annonce est explicitée dans la description du système correspondant.