Les feux de signalisation en Allemagne souffrent d’une faille de sécurité dans une technologie vieille de 40 ans. Des experts ont démontré qu’une simple radio reliée à un ordinateur permet à n’importe qui de semer le chaos en manipulant les feux.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La voiture autonome de Google testée sur la voie publique On devrait bientôt pouvoir croiser la Google Car sur les routes californiennes. En effet, ce pnull

Des infrastructures vieillissantes sont de véritables portesportes ouvertes aux individus mal intentionnés qui pourraient semer le chaos en profitant de failles dans les systèmes obsolètes. C'est ce qu'ont voulu montrer des experts allemands en cybersécurité qui ont tenu à rester anonymes. Ils ont donc donné rendez-vous à des médias nationaux, à Hanovre, pour leur montrer une faille de sécurité béante.

La faille en question se situe au niveau des feux de signalisation. L'expert n'a besoin que d'un ordinateur portable, une radioradio et une antenne. À 50 mètres d'un feufeu rouge, il appuie sur une touche et, en deux secondes, celui-ci passe au vert.

Un manque de moyens et d’experts

Les feux peuvent être commandés grâce à une technologie analogiqueanalogique datant des années 80 et encore utilisée dans au moins 80 villes interrogées dans le nord de l'Allemagne ainsi qu'en Bavière. Le signal n'est pas chiffré, et il peut donc être facilement dupliqué par n'importe qui étant équipé d'une radio ; il peut ainsi être utilisé pour créer des embouteillages, voire provoquer des accidentsaccidents. Heureusement, cette faille ne permet que de changer la duréedurée des feux, pas de les contrôler individuellement. Quelqu'un ne pourrait pas les passer tous au vert en même temps, par exemple.

Dans le nord de l'Allemagne, seule la ville d'Hambourg a commencé à basculer sur un système numérique sécurisé, intégrant le chiffrement des signaux. La cause de ce retard serait un manque de spécialistes pour effectuer la transition, et les villes citent également un coût prohibitif. Toutefois, le changement devra arriver d'ici six ans : les villes ont jusqu'à la fin de 2028 pour abandonner définitivement les systèmes basés sur la radio analogique.

Voir aussi

En Allemagne, une IA va contrôler les feux de circulation pour gérer le trafic routier