Sciences

Star Wars : comment les landspeeders flottent-ils au-dessus du sol ?

Dossier - Les secrets de Star Wars
DossierClassé sous :Astronomie , physique , star wars

-

Roland Lehoucq, astrophysicien au commissariat à l'énergie atomique de Saclay, est un passionné de science-fiction. Il analyse l'univers de Star Wars à travers le prisme de la réalité physique. À vos sabres laser, jeunes Jedi !

  
DossiersLes secrets de Star Wars
 

Comment les landspeeders peuvent-ils flotter au-dessus du sol ? Voici quelques hypothèses empruntées à notre connaissance de la physique.

Landspeeders. © Valder137, Wikimedia commons, CC by2.0

Le coussin d'air, solution plausible ?

La façon la plus simple de procéder serait d'utiliser un coussin d'air. Dans ce dispositif, la force qui maintient le véhicule au-dessus du sol résulte d'un fort courant d'air soufflé vers le sol par de puissantes turbines. C'est ce principe qui permet aux hovercrafts de traverser la Manche sans encombre. Pour se maintenir en l'air en permanence, il faut bien sûr continuellement souffler de l'air. Sur la désertique planète Tatooine, ce fort courant d'air doit soulever quantité de sable et de poussières. L'absence de cette nuée poussiéreuse derrière un lanspeeder nous oblige à revoir notre copie...

La lévitation magnétique

On pourrait aussi imaginer un dispositif de lévitation magnétique comme celui qu'utilise le Maglev, un train expérimental à grande vitesse japonais. Dans ce cas, le défaut réside dans le fait que, dans le désert de Tatooine, on ne voit nulle trace des rails prévus à cet effet... Un champ magnétique rapidement variable dans l'espace permet aussi de faire léviter des objets. Ainsi, des scientifiques ont longuement maintenu en l'air une grenouille et une sauterelle ! Malheureusement, ce phénomène ne peut se maintenir que dans l'entrefer du puissant électro-aimant utilisé.

Landspeeder. © Lucasfilm Ltd

Un dispositif antigravité

La solution réside peut-être dans un dispositif qui annulerait localement la gravité. L'idée de base est simple : puisque l'on sait faire écran au champ électromagnétique en utilisant une cage de Faraday, pourquoi ne serait-il pas possible de faire écran au champ de gravitation ? Imaginez que vous disposiez d'un appareil capable d'une telle prouesse : montez dessus, branchez-le et hop ! Vous voilà flottant dans les airs ! Cette solution est-elle envisageable ? Et bien, la réponse est oui ! Pour cela, il suffit d'être capable de créer un phénomène d'induction gravitationnel, similaire à celui qui est à l'œuvre dans les plaques de cuisson à induction. De la matière accélérée dans un tube en forme de ressort se refermant sur lui-même (un solénoïde torique) crée un champ gravitationnel qui, convenablement orienté, s'oppose à la gravité terrestre.

Seul inconvénient : la matière utilisée doit avoir la densité de celle que l'on trouve dans une étoile à neutrons et son accélération est si fantastique qu'elle atteint la vitesse de la lumière en quelques millièmes de seconde... Ah ! Dernier défaut : le kilo d'étoile à neutrons se vend à un prix vraiment prohibitif sur les marchés de la Bordure Extérieure...