Sciences

La planète-océan Kamino, un monde aquatique possible ?

Dossier - Les secrets de Star Wars
DossierClassé sous :Astronomie , physique , star wars

-

Roland Lehoucq, astrophysicien au commissariat à l'énergie atomique de Saclay, est un passionné de science-fiction. Il analyse l'univers de Star Wars à travers le prisme de la réalité physique. À vos sabres laser, jeunes Jedi !

  
DossiersLes secrets de Star Wars
 

Lorsque qu'Obi Wan Kenobi atterrit sur Kamino, il découvre une planète-océan où d'étranges créatures vivent dans des cités flottantes. Est-il possible d'imaginer un monde aquatique comme celui-là ?

© Anynobody, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
La planète Kamino. © Lucasflim Ltd

L'existence de planètes en dehors de notre Système solaire, longtemps restée incertaine, est désormais un fait confirmé. Sur les presque 4.000 exoplanètes découvertes jusqu'à présent (juin 2018), la plupart sont des géantes gazeuses. Mais des super-terres ont également été identifiées, ainsi qu'une poignée de planètes extrasolaires de type terrestre. Si on en sait encore très peu sur ces mondes, cela n'empêche pas les astrophysiciens d'imaginer à quoi ils pourraient bien ressembler. Ils ont en particulier envisagé la possibilité d'une planète complètement recouverte d'eau.

Scénario de la formation d'une planète-océan

Pour former une planète-océan, les chercheurs ont proposé un scénario fondé sur l'évaporation d'une géante gazeuse de la taille de Neptune qui, après s'être formée, se serait rapprochée de son étoile lors d'un phénomène de migration planétaire. Une fois l'épaisse atmosphère évaporée sous l'effet du rayonnement de l'étoile, une partie du manteau de glace aurait fondu, entraînant la formation d'un immense océan dont la profondeur moyenne atteindrait une centaine de kilomètres. La pression au fond de celui-ci resterait suffisante pour conserver une partie du manteau solide. D'après ce scénario, une planète-océan pourrait être environ deux fois plus grande que notre planète et six fois plus massive. Elle serait séparée de son étoile d'une distance voisine de celle qui sépare la Terre du Soleil. L'eau étant un élément essentiel au développement de la vie telle que nous la connaissons, une planète-océan pourrait être un endroit idéal voir apparaître certaines formes de vie.

Le lancement du James-Webb Space Telescope, présenté comme le successeur du bien-aimé Hubble, est très attendu. Il devrait se lancer dans la chasse aux exoplanètes tout en étudiant l'histoire de l'univers et des galaxies. © Northrop Grumman, Nasa, Flickr

Les missions Nasa de détection d'exoplanètes

Deux missions spatiales, Corot réalisée par le Centre national d'études spatiales et Kepler réalisée par la Nasa, ont été lancées dans le but de détecter des exoplanètes de type terrestre. Le satellite Corot a été lancé le 27 décembre 2006 et a terminé sa mission en 2014. Le télescope spatial Kepler a été lancé en 2009 et ne cesse d'ajouter de nouvelles découvertes d'exoplanètes à son compteur. Il devrait être rejoint par son successeur, le James-Webb Space Telescope en mai 2020. Ce dernier étudiera entre autres l'atmosphère des exoplanètes et tentera de découvrir des indices de vie extraterrestre. Peut-être réussira-il à découvrir une planète-océan ! Pour avoir une réponse, un peu de patience est nécessaire...