Sciences

Star Wars : la Force des Jedi, force de notre monde ?

Dossier - Les secrets de Star Wars
DossierClassé sous :Astronomie , physique , star wars

-

Roland Lehoucq, astrophysicien au commissariat à l'énergie atomique de Saclay, est un passionné de science-fiction. Il analyse l'univers de Star Wars à travers le prisme de la réalité physique. À vos sabres laser, jeunes Jedi !

  
DossiersLes secrets de Star Wars
 

Obi-Wan Kenobi, le célèbre chevalier Jedi, définit la Force ainsi : « C'est un champ d'énergie créé par tous les êtres vivants. Il nous entoure et nous pénètre. Il lie la galaxie tout entière ». La Force serait donc un substrat omniprésent, manipulable à volonté pour réaliser toute sorte de choses amusantes. Peut-on transposer cette Force dans notre monde ?

Vue d'artiste de la galaxie A2744 YD4. © ESO/M. Kornmesser, Wikimedia commons, CC by 4.0

Cette définition plonge ses racines dans les plus anciennes interprétations du Monde. Elle rappelle notamment la quintessence, le cinquième élément dont le philosophe grec Aristote remplissait les cieux pour compléter l'action de l'air, de la terre, de l'eau et du feu. Elle rappelle aussi l'éther, un milieu imaginé par les physiciens du XIXe siècle comme support nécessaire à la propagation de la lumière et qui fut invalidé en 1887.

La Force de Star Wars, l'énergie du vide ?

La Force évoque aussi l'une des idées les plus fascinantes de la physique moderne : l'énergie du vide. Mais comment le vide, qui évoque l'absence de contenu, pourrait-il avoir des qualités ? Les physiciens ont pourtant découvert qu'un atome peut interagir avec le vide. En mécanique quantique, le vide est défini comme l'état d'énergie minimale, fluctuant en permanence. C'est l'énergie de ces fluctuations que l'on nomme énergie du vide. Elle doit avoir une influence sur l'ensemble de l'univers qui est essentiellement constitué de vide.

La Force de l'univers deStar Warsest-elle transposable dans notre monde ? © Lucasfilm Ltd

Nous savons depuis maintenant près de 70 ans que l'univers est en expansion. Il semble maintenant acquis que celle-ci s'est accélérée au cours du temps. Or la matière, qui engendre une force de gravité attractive, aurait plutôt tendance à ralentir l'expansion de l'univers. Pour rendre compte d'une accélération, il faut invoquer la présence d'une quantité physique capable de contrer le jeu de la gravité dont les propriétés sont similaires à celles de l'énergie du vide. On pourrait imaginer que les Jedi puisent à cette source l'énergie nécessaire à leurs exploits. Ainsi pour se soulever d'un mètre au-dessus du sol, un Jedi devrait collecter mentalement l'énergie associée à cette constante contenue dans un cube de 9 kilomètres de côté. On comprend mieux pourquoi les Jedi ont besoin d'un peu de concentration pour réaliser leurs exploits !

Dans Le retour du Jedi, l'empereur Palpatine tente de convaincre Luke Skywalker de le rejoindre du côté obscur de la Force. Devant la résistance de ce dernier, il utilise la Force pour le tuer en le frappant avec des « éclairs » qui semblent émis par ses doigts. Dans ce cas précis, la Force transforme l'empereur en un puissant générateur électrostatique ! En effet, un éclair résulte de l'action d'un champ électrique intense créé entre les nuages et le sol. L'air devient conducteur car il est ionisé sous l'action de ce champ : l'éclair frappe le sol. Le champ électrique nécessaire pour ioniser l'air est si grand, et l'éclair formé par l'action de l'empereur si long, que l'on peut estimer que la différence de potentiel entre Palpatine et Luke est supérieure à 20 millions de volts ! Par ailleurs, la position de l'empereur, doigts écartés et tendus vers l'avant, est excellente. Le champ électrique est beaucoup plus intense au voisinage des pointes, ce qui explique que la foudre se dirige plus volontiers vers l'extrémité d'un paratonnerre. L'empereur ne serait-il qu'une puissante pile ?