Sciences

Les vaisseaux spatiaux et les tunnels de l'espace-temps

Dossier - Les secrets de Star Wars
DossierClassé sous :Astronomie , physique , star wars

-

Roland Lehoucq, astrophysicien au commissariat à l'énergie atomique de Saclay, est un passionné de science-fiction. Il analyse l'univers de Star Wars à travers le prisme de la réalité physique. À vos sabres laser, jeunes Jedi !

  
DossiersLes secrets de Star Wars
 

Les vaisseaux spatiaux de Star Wars pourraient-ils exister avec les moteurs ioniques que nous connaissons ?

Un chasseur impérial TIE. © Janson G, Pixabay, DP

Les chasseurs impériaux TIE (acronyme de Twin Ion Engine ; moteur à double flux ionique) sont propulsés par des moteurs ioniques semblables à ceux qui équipent la mission Deep Space 1, lancée en octobre 1998. La poussée de ces moteurs résulte de l'éjection d'atomes ionisés, accélérés à très grande vitesse par un fort champ électrique. Les moteurs ioniques actuels sont tout à fait incapables d'exécuter les acrobaties que réalisent les chasseurs de l'Empire.

Un chasseur impérial TIE, avec moteur à double flux ionique. © Lucasfilm Ltd

Le moyen le plus rapide pour se rendre d'une planète à une autre est de passer par une sorte de raccourci spatiotemporel : l'hyperespace. Le physicien américain John Wheeler nomma « trous de vers » ces tunnels de l'espace-temps, par analogie avec les galeries que creusent les vers dans le sol. L'établissement d'un tel raccourci n'est guère aisé car elle nécessite une matière exotique, encore jamais observée, dont la masse est négative ! Pas de doute, les impériaux sont vraiment des gars malins...