Les icebergs sont des blocs de glace, parfois gigantesques, qui flottent à la surface de la mer. Comment peuvent-ils flotter sur l’eau ?
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Une impressionnante chute d’iceberg de la taille de Manhattan Adam Lewinter et Jeff Orlowski ont filmé une rupture historique sur le glacier de Sermeq Kujalleq, au Groenland. L'évènement a duré 75 minutes et le glacier s'est retiré de plus de 1,6 km. Un impressionnant spectacle à découvrir en vidéo.

Les icebergs -- comprenez « montagne de glace » -- qui naviguent sur les eaux polaires sont constitués d'eau douce. Ils sont le résultat de la brisure de glaciersglaciers polaires ou de la calotte glaciairecalotte glaciaire qui s'avance sur la mer. Certains peuvent atteindre des massesmasses de plus de 30 millions de tonnes.

De manière générale, lorsqu'un corps se solidifie, son volumevolume rétrécit. Dans un liquideliquide, en effet, les atomesatomes ou les moléculesmolécules se déplacent relativement librement. Ils prennent de la place. Dans un solidesolide en revanche, ils sont plus ordonnés ; le volume qu'ils occupent est moindre. Sauf dans le cas très particulier de l'eau, car la glace prend plus de place que l’eau.

L’iceberg identifié sous le nom de B-15 s’est détaché de la barrière de Ross en 2000. Sa superficie initiale de 11.000 km2 en fait le plus gros jamais détecté. © Nasa, Wikipédia, DP

L’iceberg identifié sous le nom de B-15 s’est détaché de la barrière de Ross en 2000. Sa superficie initiale de 11.000 km2 en fait le plus gros jamais détecté. © Nasa, Wikipédia, DP

La glace flotte sur l'eau

En se transformant en glace, l'eau gagne en volume. Résultat, la glace est moins dense que l'eau. En d'autres mots, à volume égal, la glace est plus légère que l'eau. La glace d'eau douceeau douce est encore plus légère que l'eau salée des mers. Ajoutons à cela le célèbre principe d’Archimède -- qui contrebalance le poids de la glace -- et nous aurons bientôt la réponse à notre question.

Voir aussi

Banquise et glacier, quelle différence ?

Selon ce principe, « tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale dirigée du bas vers le haut, égale au poids du volume de fluide déplacé ». Le poids de l'eau de mer déplacée étant supérieur au poids de la glace immergée, l'iceberg flotte. Cette différence de masse volumiquemasse volumique restant toutefois faible, seule une petite partie de l'iceberg reste à la surface de l'eau. Le volume de la partie immergée de ces immenses glaçons peut ainsi atteindre 7 à 9 fois celui de leur partie visible.