Sciences

La valise pour transporter votre télescope

Dossier - Se construire un télescope de voyage : le Strock-250
DossierClassé sous :Astronomie , télescope , lunette

-

Vous aussi, construisez un télescope portable, le Strock-250, que vous pourrez emmener en vacances pour profiter des nuits étoilées ! Le matériel nécessaire, les plans et des conseils de montage sont détaillés dans ce dossier.

  
DossiersSe construire un télescope de voyage : le Strock-250
 

Élément général de la structure, la valise pour transporter le Strock-250 se transforme en deux parties distinctes, le socle et le rocker. Soyez attentifs à la disposition des pièces à l'intérieur du socle.

NGC 1300, une galaxie spirale barrée. © NASA, ESA, and The Hubble Heritage Team STScI/AURA), Wikimedia commons, DP

La caisse

Elle est constituée de deux parties qui s'épousent pour former une valise robuste et protectrice. La base devient le rocker une fois le télescope monté, tandis que le couvercle forme le socle.

Découpe des flancs et profil de la valise fermée. Celle-ci sert pour le transport du télescope, et ses deux éléments font partie intégrante du télescope. © P. Strock.

Des découpes sont possibles dans les flancs, l'inspiration de chacun peut s'exprimer, et ce n'est pas cela qui va alléger significativement. On a seulement figuré les ouvertures nécessaires à la manipulation du télescope monté. La caisse est très sollicitée en voyage. On conseille de solidifier l'extérieur avec une toile de verre enduite d'époxy et de renforcer les coins avec des ferrures de bagage. On peut aussi mettre une poignée.

Les patins de Téflon

Détails de forme, de découpe et de montage des patins. Leur fixation s’effectue à l’aide de clous ou de vis. © P. Strock.

Les quatre patins d'altitude sont ajustés à l'épaisseur du flan (8 mm). Pour la rigidité du couvercle, la découpe de leur logement doit épargner 20 mm de bois. En cas d'imperfection de réalisation, la caisse du primaire peut tourner en biais et quitter l'appui des patins. On peut plus ou moins le corriger en ajustant la hauteur des patins (rabotage ou cale). Le Téflon ne colle sur rien, on suggère de petits clous ou de petites vis dont il faut enterrer la tête.

Les pieds du socle

Exemple de pied en grenouillère. Prévoir un bon dépassement par rapport au bord du couvercle-socle. © P. Strock.

Il en faut impérativement quatre. Il faut les écarter au maximum, et les faire dépasser du bord du couvercle-socle. Les têtes de vis à l'intérieur de la valise doivent être encastrées dans le bois. On trouve des grenouillères de fermeture de valises assez longues et solides pour cet usage.

Le mouvement d’azimut

Deux inserts filetés sont positionnés en vis-à-vis sur le socle et le rocker (à la verticale de l'axe d'altitude de la caisse primaire). Une vis moletée matérialise l'axe, elle est vissée à l'intérieur du socle sur un insert, et son bout affleure à l'intérieur du rocker dans l'autre insert. Pour que le rocker tourne librement, les filets de l'insert du rocker sont supprimés par perçage au diamètre externe de la vis. Pour le rangement, la vis est resserrée sur une cale pivotante (non dessinée ci-dessous) afin qu'elle ne dépasse pas et ne se perde pas.

L'anneau de glissement, aussi grand que possible, est collé sur le fond du rocker. Les trois patins de Téflon sont vissés au-dessus du socle en regard de l'anneau.

Implantation du dessous du rocker (à gauche) et du dessus du socle (à droite). © P. Strock.

Le schéma d'implantation du dessus du socle montre par transparence ce qui se range en dessous, à l'intérieur du socle. Il faut tout agencer sans se tromper de sens : les haches avec leurs inserts et leurs découpes, les quatre coins de la caisse du primaire, les patins et l'axe d’azimut.

Les inserts filetés de fixation des haches sont à positionner par contre-perçage au travers des inserts des haches. Celles-ci sont juste à la taille de l'intérieur du socle, il faut donc parfois rogner un peu les flancs de la caisse.