Sciences

Dossier : fabriquez et assemblez votre propre télescope

ActualitéClassé sous :Vie du site , télescope , lunette

Découvrez le dossier « Se construire un télescope de voyage : le Strock-250 ». Vous aussi, construisez un télescope portable, le Strock-250, que vous pourrez emmener en vacances pour profiter des nuits étoilées ! Le matériel nécessaire, les plans et des conseils de montage sont détaillés dans ce dossier.

Le Strock-250 dans le Sahara en 2006. Ce télescope de voyage a été conçu pour tenir dans une caisse aux dimensions d’un bagage de cabine d’avion. © Charles Rydel

Vous souhaitez faire des observations au bout du monde avec un bon télescope, mais sans les ennuis des matériels volumineux ? Alors fabriquez le vôtre, qui tient dans un bagage pour cabine d'avion. Suivez le guide, Charles Rydel, auteur de Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs, aux éditions De Boeck.

 

Pour donner à voir autre chose que des taches floues, le Strock-250 inclut un miroir de 250 mm. Un tel diamètre commence à être performant tant en planétaire qu'en ciel profond. Pour voyager en avion, la minimisation de la taille et donc du poids a nécessité l'invention de l'araignée à trois branches, ainsi que du barillet surbaissé à collimation par l'avant. Pour assurer robustesse et protection, l'optimisation du rangement sur le principe des poupées russes a donné un télescope qui tient dans un seul bagage cabine pour avion de 44 x 36 x 16 cm, pour 7 kg miroir inclus.

 

La construction commence par la valise, puis les haches et ensuite le bois plus mince et plus ajusté de la caisse du primaire et de la cage du secondaire. Le montage est fait avec de la colle à bois, de petits clous et un séchage sous presse. Toutes les arêtes saillantes sont à chanfreiner et poncer fortement pour les rendre résistantes aux coups.

 

Élément général de la structure, la valise pour transporter le Strock-250 se transforme en deux parties distinctes, le socle et le rocker. Soyez attentifs à la disposition des pièces à l'intérieur du socle.

 

Nous abordons la découpe des haches, éléments essentiels pour le réglage de l'altitude, et leur fixation au rocker à l'aide d'un ressort. Vous pouvez ajourer les haches avec motif de votre choix.

 

Nous nous intéressons maintenant à la caisse du primaire. La découpe de la planche du fond, la fixation des tiges et celle des haches sont, en autres, abordées.

 

Il s'agit d'un barillet à neuf points, mais les vis de collimation y sont remplacées par deux leviers. Ce qui permet le réglage par l'avant. De plus, les leviers sont enterrés dans la planche de fond de la caisse du primaire, ce qui place le miroir au plus bas pour mieux équilibrer le tube optique.

 

Pour éviter les chocs dus au transport lorsque le Storck-250 est fermé sous forme de valise, il est important de soigner les cales et de bien protéger les miroirs. Quelques conseils pour optimiser ce rangement.

 

Pour l'assemblage au niveau de la cage du miroir secondaire du télescope de voyage Strock-250, voici des indications détaillées sur la fixation haute des tiges, le passe-filtre ou encore le porte-oculaire.

 

La conception d'un support d'un miroir secondaire vise généralement quatre objectifs : la robustesse contre les flexions et les vibrations, le positionnement et l'orientation du miroir, et le libre passage de la lumière. Pour un instrument de voyage, il y a un objectif de plus, car de l'encombrement de l'araignée découle toute la compacité du télescope.

 

Nous arrivons à la dernière phase de la construction du Strock-250 : l'assemblage de la structure. Pour cela, il faut utiliser des tiges de carbone, et prévoir une protection pour éviter l'entrée de lumière directe dans le porte-oculaire.

 

Une fois le télescope assemblé, vous pouvez ajouter quelques accessoires à votre sac de voyage, en fonction de vos usages. Voici quelques exemples pour les choisir. En fin de page, vous trouverez le récapitulatif des pièces utilisées pour le télescope, regroupées par morceaux du télescope de voyage.

 

Pour allez plus loin dans la fabrication d'outils d'observation, découvrez aux éditions De Boeck, sous la direction de Charles Rydel, Conception et construction de télescopes et astrographes amateurs.

 

Cela vous intéressera aussi