Sciences

La caisse du miroir primaire

Dossier - Se construire un télescope de voyage : le Strock-250
DossierClassé sous :Astronomie , télescope , lunette

-

Vous aussi, construisez un télescope portable, le Strock-250, que vous pourrez emmener en vacances pour profiter des nuits étoilées ! Le matériel nécessaire, les plans et des conseils de montage sont détaillés dans ce dossier.

  
DossiersSe construire un télescope de voyage : le Strock-250
 

Nous nous intéressons maintenant à la caisse du primaire. La découpe de la planche du fond, la fixation des tiges et celle des haches sont, en autres, abordées.

Hercules A Image en lumière visible fournie par Hubble superposée avec une image radio prise par le VLA. © NASA, ESA, Wikimedia commons, CC by 3.0

La planche du fond et les flancs

Pour ne pas entraver sa rotation, la caisse du primaire a un pan coupé et sa planche de fond est biseautée.

Découpe du fond de la caisse du primaire et plan du barillet. © P. Strock.

Tracer les cercles et les points du barillet entièrement au compas. La cote théorique d'écartement des leviers du barillet n'est donnée qu'à titre indicatif. 

Puis pointer et percer les neuf trous au droit des points de contact du contact du miroir. Y manchonner et coller de petits tronçons de tubes en laiton. Les araser et les ébavurer avec soin. Faire les découpes de largeur 8 mm pour les leviers de collimation qui doivent y jouer librement et sans jeu. En toute fin, percer le passage du ventilateur (non dessiné ici) au centre et l'ajuster selon le modèle approvisionné. À partir de ce moment, vous avez perdu le tracé du centre.

Découpe des flancs de la caisse du primaire. © P. Strock.

Les découpes en partie haute de la caisse sont nécessaires pour permettre le rangement des haches et du porte-oculaire. Assembler les flancs bien d'équerre entre eux et autour de la planche du barillet.

Le pan coupé

Il faut fermer le pan coupé pour la bonne rigidité de la caisse et pour éviter une entrée de lumière. Les cotes théoriques sont très ajustées pour que la caisse du primaire affleure le fond du rocker sans frotter.

Schémas du pan coupé théorique (à gauche) et d’un pan coupé adapté (à droite). © P. Strock.

Si malgré tout la caisse frotte, il faut adapter le pan coupé en rabotant le fond et les flancs et en ajustant un pan coupé plus grand. Le miroir, dans toutes ses positions de collimation, ne doit pas buter dessus. Une fois tout en place, il peut donc s'avérer nécessaire de découper une forme en lune pour donner sa place au miroir. Au rangement, le capot de protection et la cage du secondaire peuvent être gênés par le pan coupé. Pour éviter de tailler de grandes ouvertures dans le pan coupé, on privilégiera de les biseauter pour qu'ils viennent affleurer sur le pan coupé. Enfin, il peut aussi être nécessaire d'adapter la forme des cales du miroir.

La fixation basse des tiges

Coller deux pièces de contreplaqué de 15 mm pour avoir une épaisseur confortable. Faire le tracé dans les quatre angles et pointer les trous. Ils sont percés exactement au diamètre des tiges et sans y revenir (foret neuf au dixième prêt), avec un angle de 4,5° (8 mm à 100 mm). Pour ce faire, avec des chutes de contreplaqué de 8 mm, réaliser une cale en pente qui inclinera la pièce sous la perceuse colonne. Séparer ensuite les quatre coins qui seront collés, cloués et pressés dans les angles supérieurs de la caisse.

Découpe des fixations basses des tiges. Pour faciliter l’usage de la perceuse colonne, confectionner une cale avec des chutes de contreplaqué de 8 mm. © P. Strock.

Les tiges doivent juste s'enfoncer avec un léger frottement. Le carbone est agressif pour le bois, il alèse peu à peu les trous. Il faut donc enduire au vernis ou à la colle pour durcir le bois et repasser délicatement le foret. Si un jeu néfaste apparaît, il est possible de manchonner ces trous avec des tubes taraudés dans lesquels viendra se visser le bas des tiges. Mais on perd l'élégante simplicité du système de fixation proposé, qui fonctionne par arc-boutement et ne comporte aucun serrage.

La fixation des haches

Il faut vérifier que les flancs de la caisse forment un parallélépipède parfait, sans quoi les haches ne seront pas sur le même axe, et la caisse risque de tourner de travers. On prépositionne, à la cote exacte sur les flancs, un des deux inserts de chacune des haches. Les deux autres se positionnent par contre-perçage, une fois les haches fixées sur le premier insert et parfaitement positionnées sur le flanc. Vérifier que les haches sont à la même hauteur (au pied à coulisse) avant de contre-percer.