Le retour des Américains sur la Lune est prévu à partir de 2025. Il devrait avoir lieu en 2028. Les deux astronautes à marcher sur la Lune seront une femme et une personne de couleur. © Nasa
Sciences

Artemis 3 : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Exploration humaine , vols habités , colonisation de la Lune

Cette troisième mission du programme Artemis est celle qui verra des Américains revenir sur la Lune. La Nasa la prévoit en 2025 mais il est peu probable que cette date soit tenue. 2028 parait être une date bien plus réaliste. Parmi les schémas de mission envisagés, la Nasa a fait le choix d'une mission en orbite NRHO autour de la Lune (Near-Rectilinear Halo Orbit) afin de déployer et mettre en service le premier module d'habitation du Gateway, l'avant-poste lunaire qui sera construit à proximité de la Lune.

Si quatre astronautes s'envoleront de Terre pour rejoindre la Lune, seulement deux se poseront à la surface. Ils la rejoindront à bord du Starship lunaire de SpaceX. La Nasa a indiqué que cet équipage américain sera composé d'une femme et d'une personne de couleur.

Contrairement aux missions Apollo dont les capsules restaient en orbite autour de la Terre, avec Artemis 3 le véhicule Orion ira s'amarrer au gateway lunaire. C'est depuis cette base lunaire que les astronautes se prépareront à descendre sur la Lune et en revenir.

La durée totale de la mission Artemis III est de 25 à 34 jours et le séjour sur la Lune de 6,5 jours au maximum. En décembre 2020, la Nasa déclarait que, pour cette mission, il n'était pas prévu de véhicule motorisé. Les astronautes se déplaceront à pied ! Mais, d'ici là il n'est pas exclu que la Nasa change d'avis. Cet équipage devrait être sélectionné en 2022, voire plus tard si la Nasa est contrainte de reporter la date de lancement d'Artemis 3. Il sera formé pour réaliser des tâches que ne pouvaient pas faire les astronautes des missions Apollo. Ils seront notamment formés pour récupérer des échantillons lunaires d'un grand intérêt et à des endroits géographiquement diversifiés.

Artemis 3, étape par étape. © ESA, D. Ducros

Lors de cette mission, de surface, la Nasa a fixé sept objectifs scientifiques et le retour sur Terre de 85 kilogrammes d'échantillons prélevés à la surface de la Lune mais aussi dans son sous-sol. Pour rappel, un total de 382 kilogrammes de pierres et roches lunaires avait été rapportés par les missions Apollo entre 1969 et 1972.

Objectifs scientifiques d’Artemis 3

  • comprendre les processus planétaires, puisque la lune peut servir d'analogue pour d'autres mondes « sans air » tels que les astéroïdes ;
  • caractériser et comprendre l'origine des volatiles polaires lunaires, y compris la glace d'eau dont on sait qu'elle existe au pôle sud de la lune où les astronautes devraient se poser ;
  • interpréter l'histoire des impacts du système Terre-Lune, car la Lune a une surface qui, contrairement à celle de la Terre, conserve ses cratères pendant de longues périodes ;
  • révéler les traces du passé du Soleil et de notre environnement astronomique, puisque les traces de l'activité solaire peuvent s'incruster dans la surface lunaire ;
  • observer l'univers et l'environnement spatial local à partir d'un endroit unique, ce qui pourrait être utile pour des recherches en astronomie depuis la face cachée de la Lune ;
  • mener des expériences scientifiques dans l'environnement lunaire, dont les détails seront précisés lorsque la Nasa aura déterminé quelles expériences seront amenées sur la Lune ;
  • étudier et atténuer les risques liés à l'exploration, ce que la Nasa espère faire dans le cadre d'une mission humaine vers Mars dans les années 2030.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !