Astronautes de la Nasa travaillant à la surface de la Lune pour le programme Artemis III. © Nasa
Sciences

La Roumanie rejoint les accords d'Artemis pour l'exploration de la Lune et de l'espace

ActualitéClassé sous :Astronautique , Programme Artemis , lune

[EN VIDÉO] Regardez à quoi ressembleront les lancements de la mission Artemis  Fin 2021, le nouveau lanceur lourd de la Nasa, le SLS (Space Launch System), lancera la première mission Artemis I à destination de la Lune. Voici à quoi ressemblera son premier vol. 

En signant les accords d'Artemis, la Roumanie est devenue le 16e pays à adhérer au projet de coopération mené par la Nasa pour l'exploration pacifique de la Lune et de l'espace.

Mardi 1er mars, lors d'une cérémonie virtuelle au ministère des Affaires étrangères de Roumanie à Bucarest, le président-directeur général de l'Agence spatiale roumaine, Marius-Ioan Piso, a signé les accords d'Artemis, un document destiné, comme son sous-titre l'indique, à définir les « principes de coopération dans l'exploration et l'utilisation civiles de la Lune, de Mars, des comètes et des astéroïdes à des fins pacifiques ». Cette cérémonie a eu lieu en présence de David Muniz, le chargé d'affaires américain en Roumanie, tandis que Bill Nelson, l'administrateur de la Nasa, y a assisté virtuellement.

Le programme Artemis de la Nasa vise à renvoyer des astronautes sur la Lune dans le courant de la décennie pour y établir une présence humaine durable et comprend des plans pour une station spatiale, la Gateway, en orbite autour de notre satellite. Marius-Ioan Piso a déclaré que la signature des accords par la Roumanie était un moyen d'inspirer une nouvelle génération de scientifiques et d'explorateurs pour le pays et le monde.

David Muniz, le chargé d'affaires américain en Roumanie (à gauche), et Marius-Ioan Piso, le président-directeur général de l'Agence spatiale roumaine, posent pour une photo après la signature par la Roumanie des accords d'Artemis à Bucarest le mardi 1er mars 2022. © Agence spatiale roumaine

Les accords d'Artemis : déjà 16 pays partenaires

La Nasa et le département d'État américain avaient dévoilé les accords d'Artemis en mai 2020. Le 13 octobre de la même année, huit pays ont signé ces accords : l'Australie, le Canada, le Japon, le Luxembourg, l'Italie, le Royaume-Uni, les Émirats arabes unis et les États-Unis. Depuis, huit autres pays les ont rejoints : l'Ukraine, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, le Brésil, la Pologne, le Mexique, Israël et donc maintenant la Roumanie. D'après la Nasa, davantage de pays devraient rejoindre les accords d'Artemis dans les mois et les années à venir.

Artemis I, la première mission du programme Artemis, est prévue pour mai ou juin de cette année et utilisera le premier lanceur super-lourd Space Launch System pour envoyer une capsule Orion autour de la Lune. Artemis II est destinée à conduire, en 2024, le premier équipage du programme en orbite lunaire et Artemis III devrait signer le retour d'astronautes à la surface de la Lune, mais pas avant 2025 voire 2026.

  • Le 1er mars, la Roumanie a signé les accords d'Artemis.
  • La Roumanie est ainsi devenue le 16e pays à adhérer au projet de coopération mené par la Nasa pour l'exploration pacifique de la Lune et de l'espace.

Soutenez votre média scientifique indépendant : découvrez nos formules d'abonnements !

4 bonnes raisons de s’abonner à Futura sur Patreon :

  1. Un site sans aucune publicité à partir de 3,29 euros par mois.
  2. C’est sans engagement.
  3. Des accès à des contenus prioritaires, en avant-première, rien que pour vous.
  4. Vous soutenez notre activité de la meilleure manière possible. Une réelle motivation pour nous !
Découvrez l'univers Futura sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !