La Nasa met le feu dans l'espace pour mieux aller sur la Lune

Classé sous :Nasa , mission Saffire , feu

Développé par Orbital Sciences Corporation et désormais fabriqué par Northrop Grumman, le vaisseau cargo Cygnus contribue au ravitaillement de la Station spatiale internationale depuis 2014. Après chaque voyage, le vaisseau est détruit au moment de sa rentrée atmosphérique, amenant la Nasa à envisager Cygnus comme terrain d'expérimentation pour mener des études sur l'émergence et la propagation des feux dans l'espace. Aujourd'hui dans sa quatrième itération, la mission Saffire (IV) se distingue cette fois-ci par la présence d'un absorbeur de dioxyde de carbone et d'un extracteur de fumée à bord du vaisseau.

Le filtre de l'extracteur de fumée et l'instrument chargé de mesurer les gaz issus de la combustion sont des prototypes de ceux qui seront utilisés sur Orion, une capsule spatiale destinée à renvoyer les astronautes sur la Lune en 2024, dans le cadre de la mission Artemis. « Les résultats ont montré que les flammes se répandent vite et atteignent une taille et un taux de combustion stables, tandis que sur Terre, les flammes ont tendance à continuer de grandir », peut-on lire dans le communiqué de la Nasa. Ces données permettront de développer des solutions en cas d'incendie mettant en danger la vie des astronautes lors des futures missions vers la Lune.

Un matériau en feu filmé lors de la mission Saffire IV © NASA
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Dans les secrets des trous noirs grâce à un radiotélescope sur la Lune  Le 10 avril 2019, des chercheurs dévoilaient la toute première image d’un trou noir supermassif. Une image à couper le souffle. Mais qui restait un peu floue. Pas de quoi en tirer des informations précises. Pour cela, préviennent les astronomes, il faudra agrandir l’Event Horizon Telescope. En construisant un radiotélescope sur la Lune !