Sciences

Télescope spatial James Webb : le Canada sera de la partie

ActualitéClassé sous :Univers , james , webb

Le Canada mettra au point un élément clé de l'imposant télescope spatial James Webb (JWST) qui sera lancé en août 2011 par la NASA. Il participera à la réalisation d'un capteur de pointage fin.

Le Télescope spatial James Webb, futur successeur de Hubble (vue d'artiste).

Selon Virendra Jha, vice-président aux sciences, technologies et programmes à l'Agence spatiale canadienne, « ce nouvel observatoire d'importance prendra la relève de Hubble, de Spitzer et des autres télescopes spatiaux. Le JWST, qui est présentement mis au point par des équipes canadiennes, américaines et européennes, permettra de lever le voile sur les étoiles et les quasars qui sont apparus dans les premiers instants de l'Univers et d'observer la formation d'étoiles et de planètes dans nos galaxies voisines. Le JWST sera spécialement adapté à ce genre de tâches. »

Le capteur de pointage fin, est essentiel au succès de la mission. Il sera capable d'établir la position d'étoiles dont l'éclat est très faible avec une grande précision afin de permettre au JWST de capter des images à haute résolution nécessaires à la réalisation de son mandat scientifique.

Le successeur d'Hubble sera lancé en 2011

Lorsqu'il sera lancé en 2011, le télescope spatial James Webb pourra jeter un regard inédit vers le passé puisqu'il nous permettra d'observer les objets célestes les plus distants qui soient. Avec le JWST, nous serons en mesure d'observer la formation des premières étoiles et galaxies de l'Univers survenue presque au début des temps.

Misant sur une ouverture de 6,5 mètres de diamètre, la surface collectrice du miroir principal du JWST sera au moins sept fois plus grande que celle de Hubble et des centaines de fois plus sensible que celles que l'on retrouve sur tout autre télescope existant.

Son pare-soleil à cinq couches, presque aussi large qu'un court de tennis, maintiendra les instruments du télescope à une température de 37 degrés au-dessus du zéro absolu, ce qui permettra au télescope de détecter la faible lumière décalée vers le rouge émise par les premières étoiles et galaxies de l'Univers. Le JWST sera placé sur une orbite située à 1,5 million de kilomètres de la Terre, au point Lagrange 2 (L2). Cette position au-delà de l'orbite terrestre fait en sorte que le JWST ne se trouve jamais devant la face éclairée de la Terre, ce qui réduit les problèmes causés par la lumière parasite.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi