Sciences

Éclipse de Soleil du 20 mars : tous les conseils pour bien l'observer

ActualitéClassé sous :soleil , éclipse , éclipse totale de Soleil

Le matin du vendredi 20 mars 2015, de rares terres émergées situées dans l'océan Atlantique nord pourront profiter de la seule éclipse totale de Soleil de l'année. Au même moment, un grand nombre d'Européens verront une éclipse partielle de Soleil. En France, nous pourrons admirer l'astre solaire croqué par la Lune de 85 à 63 %, selon les régions. Un spectacle à ne pas manquer, à condition bien sûr de prendre les précautions qui s'imposent.

Le 20 mars, il sera possible d'observer une éclipse totale de Soleil dans l'océan Atlantique nord. En France, l'éclipse sera partielle. © L. Ferrero

Le matin du vendredi 20 mars 2015, quelques heures avant l'équinoxe — le début du printemps dans l'hémisphère boréal sera à 22 h 45 TU —, une partie de l'hémisphère nord sera plongée dans l'ombre ou la pénombre de la Lune. L'océan Atlantique nord sera la principale région concernée par la totalité de cette première éclipse de Soleil de l'année. Il s'agit de la seule éclipse centrale de Soleil de 2015, pour être plus précis. En effet, celle prévue le 13 septembre prochain sera partielle et seuls les habitants d'une frange sud de l'Afrique et de Madagascar ainsi que ceux, très rares, d'une portion de l'Antarctique pourront l'observer.

Pour vivre pleinement cette expérience extraordinaire d'une nuit en plein jour, il vous faudra donc gagner les rares terres émergées balayées par l'ombre de notre satellite naturel : les îles Féroé ou, plus au nord, l'archipel de Svalbard. En Islande, le Soleil sera occulté à 99,5 %. Mais les inconvénients dans ces deux territoires sont, d'une part, les places limitées dans les hôtels et, d'autres parts, les conditions climatiques aléatoires en cette saison.

L'éclipse débutera au lever du jour, à environ 450 km des côtes sud du Groenland pour s'achever quatre heures plus tard, au coucher du Soleil, non loin du pôle Nord géographique. L'ombre de la Lune aura parcouru au total un peu plus 5.800 km. Le maximum se produira au large des îles Féroé et de l'Islande, à 9 h 45 mn et 39 s TU (soit 10 h 45 en France métropolitaine). L'astre du jour sera alors entièrement caché durant 2 mn et 47 s... L'ombre lunaire couvrira quant à elle une surface terrestre de quelque 462 km de diamètre. Du côté de Svalbard, il faudra attendre 10 h 08 TU pour suivre la totalité qui durera 2 mn et 24 s. L'ombre de la Lune sera de 420 km. Au périgée la veille (19 mars à 19 h 18 TU), à 357.578 km de nous, cette dernière n'aura aucune difficulté à masquer entièrement l'astre solaire, pourtant 400 fois plus grand et 400 fois plus lointain.

Un des moyens de regarder l'éclipse sans danger est d'utiliser une passoire : les petits trous pourront, sur une surface plane à bonne distance, créer autant d'images du soleil. © Olivier Garde

En France aussi le Soleil a rendez-vous avec la Lune

En France, nous ne pourrons pas, hélas, profiter d'une éclipse totale de Soleil avant le 3 septembre 2081. En attendant, réjouissons-nous, car ce vendredi 20 mars, à l'instar d'une grande partie du Vieux Continent, nous pourrons admirer une éclipse partielle de Soleil. Bien entendu, plus nous nous situons à proximité de la bande de totalité, plus nous verrons l'astre solaire dévoré par la Lune. En Écosse ou en Irlande, les proportions seront importantes. Plus près de nous, à Londres par exemple, notre Étoile sera masquée à environ 84 %.

Sous réserve d'une météo favorable, les régions les mieux placées en France sont le Nord-Pas-de-Calais, la Normandie et la Bretagne. À Cherbourg ou à Dunkerque, par exemple, le Soleil sera caché jusqu'à 85 % (84 % à Lille) ! Vue de Paris, notre étoile sera croquée à 83 % à 9 h 30 TU (soit 10 h 30, heure locale). À la même heure, à quelques minutes près, l'astre solaire apparaîtra en croissant, grignoté à 71 % à Nantes, à 72 % à Strasbourg, à 73 % à Bordeaux, à 70 % à Lyon, à 64 % à Marseille. Sans surprise, les villes les moins bien situées sont Nice, Perpignan et aussi la Corse, avec respectivement 63 et 65 % sur le continent et 58 et 59 % pour Ajaccio et Bastia, ce qui représente malgré tout, plus de la moitié du Soleil grignoté.

Retrouvez toutes les horaires de début, maximum et fin de l'éclipse partielle de Soleil pour les chefs-lieux des départements français sur le site officiel de l'IMCCE.

Les horaires (en heure française) du maximum de l’éclipse partielle de Soleil du 20 mars 2015 visible dans plusieurs grandes villes de France métropolitaine ainsi que le pourcentage d’occultation. © Idé

Observer l’éclipse sans danger

Pour rappel : il est impératif de vous protéger les yeux au moyen de lunettes d'éclipse récentes et homologuées que l'on peut se procurer dans le commerce (magasins d'astronomie, opticiens, pharmacies, etc.), si toutefois il en reste encore en stocks. Celles qui datent de 1999 ne sont plus utilisables. De simples lunettes du soleil ne sont pas du tout adaptées et surtout, ne regardez jamais l'astre du jour avec une paire de jumelles ou une lunette astronomique.

Si vous n'avez pas de lunettes d’éclipses et que souhaitez quand même profiter de l'événement, sachez qu'il existe plusieurs solutions pour regarder indirectement, et sans aucun danger, le Soleil croqué par la Lune. Sur son blog Cielmania, Jean-Baptiste Feldmann nous en présente quelques-unes. Par ailleurs, le CNRS propose sur son site une liste des sites qui organisent des animations pour l'occasion et où il devrait être possible d'observer l'éclipse partielle de Soleil en toute sécurité, au foyer d'instruments munis de filtres parfaitement adaptés.

Enfin, notez qu'il sera aussi possible de suivre l'éclipse en direct sur Internet : partielle, en France, via le CNRS et totale, retransmise, entre autres, par Slooh depuis les îles Féroé.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi