Cela vous intéressera aussi

Point de l'orbiteorbite terrestre où la déclinaisondéclinaison apparente du SoleilSoleil est nulle : le Soleil est au zénithzénith à l'équateuréquateur terrestre. L'équinoxe est le point d'intersection de l'écliptique (projection céleste de la trajectoire apparente du Soleil vu de la TerreTerre tout au long de l'année) et de l'équateur terrestre.

Les équinoxes de mars (20, 21 ou 22 mars : marquant le début du printemps dans l'hémisphère nordhémisphère nord et l'automne dans l'hémisphère sudhémisphère sud) et de septembre (21, 22 ou 23 septembre : début de l'automne dans l'hémisphère nord et début du printemps dans l'hémisphère sud) correspondent à des dates où le jour et la nuit ont des duréesdurées égales, ce qui explique l'étymologie du terme : æquinoctium en latin, æquus signifiant égal et nox, nuit.


Le terminateur — la ligne qui sépare le jour et la nuit —, vu de l’espace et à la même heure chaque jour, change au fil des mois, du fait de la révolution de la Terre, inclinée à 23,27° par rapport au plan de son orbite autour du Soleil. Lors du solstice de décembre, l’ensoleillement est bien moindre dans l’hémisphère nord que dans celui du sud : c’est l’hiver. Six mois plus tard, c’est l’inverse. Et entre deux, les durées du jour et de la nuit sont égales : ce sont les équinoxes de mars et de septembre. © 2010 Eumetsat

La précession des équinoxes

La ligne des équinoxes est l'intersection du plan de l'écliptiqueplan de l'écliptique et de l'équateur célesteéquateur céleste. L'axe des solstices lui est perpendiculaire. L'intersection correspondant à l'équinoxe de printempséquinoxe de printemps est le point vernal ou point gamma, qui sert de référence aux longitudeslongitudes célestes ou ascensions droitesascensions droites.

La précessionprécession de la ligne des équinoxes, découverte au IIe siècle avant J.C. par Hipparque de Nicée, est un mouvementmouvement rétrograde de ces points, qui leur fait décrire l'écliptique en 25.800 ans. Ce mouvement est responsable de la différence de vingt minutes qui existe entre l'année tropiqueannée tropique (durée comprise entre deux équinoxes de printemps) et l'année sidérale (durée nécessaire à la Terre pour effectuer une révolution autour du Soleil).