Des grains de raisin placés au micro-onde produisent du plasma. Beaucoup ont cherché à fournir une explication scientifique au phénomène. Mais il restait incompris. Jusqu’à aujourd’hui. Les explications grâce aux conclusions de physiciens canadiens.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kezako : le surprenant fonctionnement du four à micro-ondes Pour réchauffer rapidement son repas, rien de plus pratique que le four à micro-ondes. Cette inull

Si vous avez l'habitude d'explorer les réseaux sociauxréseaux sociaux à la recherche d'expériences sensationnelles réalisées à partir d'objets du quotidien, celle-ci ne peut pas vous avoir échappé : un grain de raisin coupé en deux placé quelques secondes dans un four à micro-ondesfour à micro-ondes à pleine puissance. Et c'est le feu d’artifice. Des millions de vues sur YouTubeYouTube, mais pas d'explication scientifique fondée.

Une seule chose semblait certaine. Mis dans un four à micro-ondes, un grain de raisinraisin produit un plasma lumineux. L'hypothèse la plus en vogue avançait l'importance du petit pont de peau laissé entre les deux morceaux de raisin. Il est en effet riche en électrolytes. Quant aux surfaces aqueuses exposées, elles étaient présentées comme facilitant la propagation du courant électriquecourant électrique.

Doutant de ces conclusions, des chercheurs canadiens ont très sérieusement étudié le sujet. Ils ont d'abord placé dans un four à micro-ondes, des raisins entiers, disposés l'un contre l'autre, et jusqu'à une distance l'un de l'autre de trois millimètres. Puis, des billes d'hydrogelhydrogel quasiment constituées d'eau pure. Résultat : dans les deux cas, ils ont observé la formation d'un plasmaplasma. « Ni la peau du raisin ni la surface humide ne semblent donc essentielles en la matièrematière », conclut Hamza Khattak, de l'université de Trent (Canada).

Les physiciens canadiens ont reproduit l’expérience du plasma — qu’ils ne recommandent pas de mener à la maison — avec des groseilles à maquereau, des mûres et même des œufs de caille. © Khattak et al., université de Trent, à Peterborough
Les physiciens canadiens ont reproduit l’expérience du plasma — qu’ils ne recommandent pas de mener à la maison — avec des groseilles à maquereau, des mûres et même des œufs de caille. © Khattak et al., université de Trent, à Peterborough

Un point chaud d’origine électromagnétique

En y regardant de plus près, les chercheurs ont pu observer le spectre d'émissionspectre d'émission du plasma produit. Il serait le résultat de l'ionisationionisation, au niveau du point de contact, d'ions potassiumpotassium et sodiumsodium, présents en abondance dans la peau des grains de raisin. Selon Hamza Khattak, ces ionsions entreraient en résonance avec les ondes électromagnétiques émises par le four d'où une ionisation en cascade.

Des cavités résonnantes, sources de plasma

En modélisant la distribution énergétique et thermique au cœur des raisins placés au micro-onde, les physiciensphysiciens ont noté que les densités d'énergieénergie tout comme les températures étaient plus élevées au centre du raisin -- dans le cas d'un raisin isolé --, et au point de contact -- lorsque deux raisins sont mis côte à côte. « Les raisins se comportent comme des sphères d'eau dans lesquelles se forment, sous l'effet des ondes, des cavités résonantes responsables de la production du plasma », explique Hamza Khattak.

Avec son équipe, ce dernier compte maintenant comprendre pourquoi deux grains de raisin -- comme deux billes d'hydrogel -- placés au micro-onde semblent vouloir rebondir l'un contre l'autre. Le résultat de l'effet Leidenfrost, celui qui fait rouler les gouttesgouttes d'eau comme des billes sur une plaque chauffante ? Affaire à suivre...