Les mains peintes dans des grottes espagnoles seraient l'œuvre d'une activité familiale. © rrruss, Adobe Stock
Sciences

Art rupestre : ces motifs ont été peints par des enfants, des nourrissons et leurs parents

ActualitéClassé sous :Homme , préhistoire , Paléolithique

Futura avec ETX Daily Up

Des chercheurs ont examiné 180 pochoirs de mains dans des grottes espagnoles et leur analyse suggère que ces peintures rupestres, datées d'il y a 20.000 ans, sont l'œuvre d'une activité de groupe impliquant de jeunes enfants. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Des cinémas durant la préhistoire ?  Environ 41 % des œuvres pariétales parant les grottes ornées représenteraient des animaux en mouvement. Pour créer des animations, les artistes ont utilisé des techniques graphiques encore exploitées de nos jours. C'est ce qu'explique dans cette vidéo Marc Azéma, de l'université de Toulouse. 

Cela fait des années que les archéologues étudient avec attention les peintures rupestres. Beaucoup cherchent à en savoir plus sur les artistes qui les ont créées. Des chercheurs européens ont récemment découvert qu'ils étaient bien plus jeunes qu'on le pensait jusqu'à présent.

Verónica Fernández-Navarro, Edgard Camarós et Diego Garate affirment que des enfants, voire des nourrissons, sont à l'origine de certaines des peintures rupestres les plus connues à travers le monde. Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques se sont penchés sur 180 pochoirs de main peints dans des grottes espagnoles de Fuente del Salín, Castillo, La Garma, Maltravieso et Fuente del Trucho il y a près de 20.000 ans. 

Un quart des pochoirs étudiés n'étaient pas assez grands pour correspondre à des mains d'adultes

Ils ont constaté que ces fresques préhistoriques ont été réalisées en soufflant des pigments colorés à travers un roseau ou un os creux, afin de tracer le contour de la main de l'artiste contre la paroi de la grotte. Ce procédé donne l'impression que la main est légèrement plus grande qu'elle ne l'est en réalité. Les chercheurs ont ainsi constaté qu'un quart des pochoirs étudiés n'étaient pas assez grands pour correspondre à des mains d'adultes ou d'adolescents. Mais plutôt à celles d'enfants âgés de deux à douze ans. 

Un quart des pochoirs étudiés correspondaient plutôt à des mains de jeunes enfants. © Journal of Archaeological Science

Une activité familiale plutôt que l'œuvre d'un seul individu

« Notre étude nous a permis de déterminer que la proportion de mains de nourrissons, d'enfants et de jeunes est significativement élevée, ce qui atteste de la participation manifeste de ces groupes aux activités symboliques des groupes du Paléolithique supérieur dans le sud-ouest de l'Europe », peut-on lire dans l'étude, récemment publiée dans la revue Journal of Archaeological Science.

Cette découverte laisse penser que la création de peintures rupestres était une véritable activité familiale. Et pour cause, les plus jeunes enfants n'auraient pas pu souffler les pigments suffisamment fort pour marquer les contours de leur main sur la roche. Ils étaient forcément entourés de leurs parents ou d'un autre adulte pour les aider dans cette tâche. « Il semblerait que la pratique artistique ne soit pas une activité uniquement réservée aux individus mâles et à la survie du groupe, comme on le pensait jusqu'à présent », a expliqué Verónica Fernández-Navarrogical au Telegraph.

Les chercheurs s'interrogent encore sur la signification de ses motifs

Toutefois, les chercheurs s'interrogent encore sur la signification de ses motifs. Étaient-ils une forme de communication non verbale ? Le mystère reste entier pour le moment. Mais il pourrait rapidement être levé, comme celui du dessin rouge qui orne l'intérieur de la grotte de Pinwheel en Californie. Une équipe internationale de chercheurs affirme qu'il représente une fleur de datura, une plante toxique aux propriétés hallucinogènes, se déployant en forme de tourbillon au crépuscule. Si les archéologues ne savent toujours pas dans quelles conditions exactes cette illustration a été créée, ils estiment qu'elle indique que le site était un endroit approprié pour la consommation de datura en groupe. Et ce, à l'occasion de cérémonies d'initiation, ou durant la préparation des expéditions de chasse.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !