Sciences

Transit de Vénus, les premières images !

ActualitéClassé sous :Astronomie , transit de Vénus , soleil

Ils étaient très nombreux à admirer le passage de Vénus devant le Soleil depuis les côtes du Pacifique jusqu'en Europe de l'Ouest entre 22 h 03 et 4 h 55 TU. Premières images prises au sol ou depuis l'espace.

Une image qui fera date : le Soleil se lève, déformé par la diffraction atmosphérique qui torture Vénus et déclenche un fugace rayon vert. © Rico Hickmann

L'événement était à la hauteur de sa rareté : pour la dernière fois avant décembre 2117 la planète Vénus est passée exactement entre la Terre et le Soleil, effectuant le même transit qu'il y a 8 ans, le 8 juin 2004. Les observateurs installés dans l'Hexagone ont une nouvelle fois fait les frais d'une météo détestable, le ciel étant couvert sur une très grande partie du territoire ce matin au lever du jour.

C'était en effet peu avant 7 heures (TL) que s'achevait le transit et beaucoup espéraient assister au lever du Soleil poinçonné du petit disque noir vénusien.

SDO a photographié Vénus un peu avant le début du transit. © Nasa

Le transit de Vénus vu de l'espace...

Loin des contraintes météorologiques, les observatoires spatiaux ont eu tout le loisir d'imager le phénomène. SDO (Solar Dynamics Observatory), la sonde américaine qui observe sans interruption notre étoile dans de nombreuses longueurs d'onde depuis février 2010 pour mieux prévoir l'activité solaire, a pu saisir le disque de Vénus bien avant le premier contact, la deuxième planète du Système solaire se détachant devant la chromosphère, cette couche (comprise entre la photosphère et la couronne solaire) où se développent les protubérances.

L'image était prise dans l'ultraviolet à la longueur d'onde de 171 angströms puis SDO a ensuite photographié le transit à 304 angströms, une longueur d'onde qui révèle les panaches de plasma se développant à la surface du Soleil à des températures comprises entre 60.000 et 90.000 kelvins.

Pari réussi pour les astronautes de l'ISS qui ont réalisé la première image d'un transit faite par un humain depuis l'espace. © Nasa

L'équipage actuel de la Station spatiale internationale avait promis qu'il réaliserait la première photographie d'un transit de Vénus prise par un humain depuis l'espace. C'est l'astronaute américain Don Pettit (le coéquipier de l'Européen André Kuipers) qui s'en est chargé.

Deuxième contact saisi depuis la Californie. © Sébastien Collignon

... et au sol

Mais revenons un peu sur Terre. Ce sont surtout les photographes situés aux États-Unis qui ont alimenté depuis quelques heures les forums et réseaux sociaux de leurs clichés, à l'image de Sébastien Collignon qui observait depuis la Californie où les nuages ont eu la bonne idée de disparaître peu avant le début du transit.

Il a par exemple saisi l'instant du second contact, lorsque le disque de Vénus commence à empiéter complètement sur le disque solaire, moment qu'a également photographié Jason Melquist depuis le Minnesota dans d'excellentes conditions, révélant de nombreuses taches solaires.

Les images du transit prises à haute résolution révèlent de nombreuses taches sur le disque solaire. © Jason Melquist

Mila Zinkova a pu saisir le début du transit alors que le Soleil était à l'horizon à San Francisco, Soleil qui se levait quelques heures plus tard en Allemagne où Rico Hickmann réalisait une superbe photo montrant les effets de la diffraction atmosphérique sur notre étoile : son disque est surmonté d'un rayon vert et Vénus est curieusement déformée (photo au bas de l'article).

Transit à l'horizon depuis San Francisco. © Mila Zinkova

Vous pouvez découvrir d'autres très belles images dans une galerie proposée par le site Spaceweather.com et surveiller notre forum d'astronomie où nous espérons recevoir quelques images des rares astrophotographes qui auront échappé au mauvais temps chez nous.

Cela vous intéressera aussi