Sciences

À bord de l'ISS aussi, on se prépare au transit de Vénus

ActualitéClassé sous :Astronomie , Planète Vénus , soleil

Quarante-huit heures avant le passage de la planète Vénus devant le Soleil, la communauté astronomique mondiale est mobilisée pour suivre l'un des plus beaux phénomènes célestes. Pour la première fois, des Hommes observeront un transit d'une planète devant notre étoile depuis l'espace : les astronautes de l'ISS.

Cette magnifique photographie a été réalisée lors du transit de Vénus le 8 juin 2004 depuis une plage en Caroline du Sud. © Jeff Ball

Peut-on encore ignorer le phénomène astronomique exceptionnel qui se produira dans la nuit du 5 au 6 juin prochain ? Pour la dernière fois avant décembre 2117 la planète Vénus passera devant le Soleil, un spectacle qu'aucun astronome ne voudrait rater. Ce transit de Vénus sera suivi par un nombre impressionnant de lunettes et télescopes au sol et dans l'espace. À l'image de ceux de l'Observatoire de Paris, des astronomes vont se rendre dans le monde entier pour admirer ce spectacle qui commencera pour les habitants du Pacifique le 5 juin à 22 h 03 (TU) et s'achèvera le 6 juin à 4 h 55 (TU) alors que le Soleil sera levé depuis plus d'une heure pour les observateurs de l'est de la France. Ces expéditions scientifiques aux quatre coins de la planète rappelleront celles d'illustres astronomes qui aux XVIII et XIXe siècles se lancèrent dans de périlleux voyages pour observer les précédents transits de Vénus.

C'est à Guillaume Joseph Hyacinthe Jean-Baptiste Le Gentil de la Galaisière que revient la palme de l'aventure la plus extravagante. Ce Français voyagea un an pour atteindre les Indes en vue de suivre le transit de 1761. Ne pouvant l'observer (les Anglais qui occupaient Pondichery ne voulurent pas le laisser débarquer), il décida de rester sur place pour attendre le transit de 1769... qu'il ne put admirer en raison d'une météo défavorable. Quand il rentra en France 11 ans après être parti il eut la mauvaise surprise de découvrir que tout le monde le pensait mort !

Depuis le premier jour du mois de juin on peut suivre le déplacement de Vénus (et de Mercure) dans le champ du coronographe du satellite Soho. © Nasa

Le transit de Vénus vu de l'Espace

Depuis le premier jour du mois de juin, Vénus est devenue inobservable pour les observateurs terrestres car elle est de plus en plus proche du Soleil mais on peut suivre sa progression dans le champ du coronographe Lasco (Large Angle and Spectrometric Coronograph) du satellite solaire Soho (SOlar and Heliospheric Observatory). La nuit du 5 au 6 juin, différents observatoires spatiaux suivront le transit, en particulier le télescope spatial américain Hubble qui utilisera la Lune comme réflecteur naturel pour tenter de mesurer l'infime chute de lumière du Soleil engendrée par le passage du petit disque vénusien. De leur côté les astronautes actuellement à bord de la Station spatiale internationale vont également suivre le transit, une grande première. C'est l'Américain Don Pettit (qui s'était envolé en décembre 2011 en direction de l'ISS avec l'Européen André Kuipers) qui sera chargé de faire des photographies depuis la coupole d'observation de la Station. C'est pour cette occasion unique que Don Pettit avait glissé dans ses bagages un filtre qu'il placera devant son appareil photographique.

Nous vous rappelons que notre dossier sur le transit de Vénus vous donne toutes les informations nécessaires pour admirer ce phénomène sans danger et qu'une galerie en tête de notre forum d'astronomie accueillera toutes les images de ce transit exceptionnel.

Cela vous intéressera aussi