Sciences

Le télescope Hubble sonde les bras d'une galaxie riche en supernovae

ActualitéClassé sous :Astronomie , Galaxie , M 66

Quelques jours avant son vingtième anniversaire, le télescope spatial Hubble nous propose une vision extrêmement détaillée d'une galaxie très particulière, M 66.

Toute la richesse stellaire de la galaxie M 66 dans le Lion est révélée sur cette image réalisée par le télescope spatial Hubble. Crédit Nasa/Esa/Hubble Heritage

A 35 millions d'années-lumière, la galaxie spirale M 66 est observable dans la constellation du Lion. Découverte par l'astronome Charles Messier qui la met dans son catalogue en 1780, elle est le membre le plus imposant d'un célèbre triplet de galaxies dont les deux autres sont M 65 et NGC 3628.

Ce sont d'ailleurs ses deux compagnons qui déforment M 66. En raison des interactions gravitationnelles, M 66 a une forme dissymétrique : son noyau est décentré par rapport à ses bras spiraux.

M 66 est la galaxie la plus imposante (en bas à gauche) du trio du Lion. Crédit Nasa/Esa/Hubble Heritage

Une pépinière de supernovae

Les astronomes souhaitaient depuis longtemps avoir une vision détaillée de cette galaxie riche en supernovae. Pas moins de quatre explosions d'étoiles s'y sont produites dernièrement : en 1973, 1989, 1997 et 2009. Ces phénomènes cataclysmiques qui révèlent l'effondrement gravitationnel d'une étoile sont particulièrement prisés des astrophysiciens qui tentent d'en étudier les différents stades. Récemment ils ont pu observer la poussière primitive d'une supernova.

Grâce aux images à très haute résolution du télescope Hubble, ils peuvent maintenant surveiller distinctement les étoiles de la galaxie géante du Lion. Si une supernova fait son apparition, il sera alors possible de retrouver sur ces clichés l'astre qui en est à l'origine. Jusqu'à présent l'observation des étoiles individuelles en dehors de celles qui peuplent notre Voie lactée n'était possible que dans des galaxies très proches, comme la galaxie d'Andromède à 2,5 millions d'années-lumière.

Les bras de la galaxie M 66 présentent des régions roses où naissent les étoiles. Crédit Nasa/Esa/Hubble Heritage

Des détails insoupçonnés

Les images de M 66 ont été réalisées par la camera grand champ ACS (pour Advanced Camera for Surveys) de Hubble réparée au cours de la dernière mission de maintenance en mai 2009. En attendant la prochaine explosion stellaire, elles montrent déjà toute la richesse des bras de la galaxie. Au milieu des bandes de poussière, on peut noter la présence de régions colorées. Celles en bleues représentent des concentrations d'étoiles massives très chaudes. Les zones rouges sont des nuages de gaz et de poussière, véritables nurseries qui abritent des étoiles naissantes.

L'intérêt que portent les astronomes pour cette galaxie du Lion ne se dément pas. La preuve : M 66 a fait partie des cibles astronomiques qui ont permis de calibrer les instruments du nouveau télescope spatial Herschel.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi