Visible depuis le 21 septembre, un magnifique groupe de taches (numéroté AR 1302) se déploie sur le Soleil et a déjà provoqué de belles aurores boréales dans le nord de l'Europe.
Cela vous intéressera aussi
  • Admirez le Soleil en image 

Nous vous l'annoncions dernièrement : un groupe de taches solaires est visible à l'œil nu depuis plusieurs jours. Les taches solairestaches solaires, ce sont ces anomaliesanomalies magnétiques plus froides que la surface du SoleilSoleil (4.000 kelvinskelvins au lieu de 6.000) qui se manifestent sur notre étoileétoile selon un cycle d'une douzaine d'années. Alors qu'au début du cycle elles sont peu nombreuses et se développent aux hautes latitudeslatitudes, leur nombre augmente progressivement au cours du cycle et elles se rapprochent de l'équateuréquateur.

Le cycle actuel (qui porteporte le numéro 24) devrait atteindre son maximum dans un an, ce qui explique que nous assistions depuis quelques mois à la naissance de belles séries de taches. Ainsi le 3 août dernier un superbe alignement de taches solaires mettait en joie les astronomesastronomes. Cette fois-ci il s'agit d'un nouveau groupe particulièrement impressionnant, puisqu'il mesure 150.000 kilomètres sur sa plus grande longueur.

Il devient alors possible de le voir sans instrument mais bien sûr en se protégeant les yeux avec des lunettes conçues pour l'observation des éclipseséclipses. On peut aussi profiter des quelques minutes qui suivent le lever du soleil chaque matin pour l'admirer sans protection, alors que sa luminositéluminosité est encore très fortement atténuée par l'atmosphèreatmosphère terrestre, comme c'est le cas sur une image de taches solaires réalisée le jeudi 29 septembre.

Le groupe de taches AR 1302 dans toute sa splendeur le 25 septembre 2011. © E. Kraaikamp/SpaceWeather.com

Le groupe de taches AR 1302 dans toute sa splendeur le 25 septembre 2011. © E. Kraaikamp/SpaceWeather.com

Le spectacle est aussi sur Terre

Les astrophotographes équipés de filtres spéciaux sur leurs télescopes s'ingénient à obtenir les plus belles images de ce groupe de taches. C'est un domaine de la photographiephotographie astronomique particulièrement exigeant car la chaleurchaleur du Soleil provoque une forte agitation atmosphérique difficilement compatible avec des images à haute résolutionrésolution. Pourtant certains astronomes amateurs parviennent à réaliser des clichés exceptionnels. C'est le cas d'Emil Kraaikamp qui depuis les Pays-Bas a obtenu le 25 septembre une vue très détaillée (ci-dessus) avec un télescope de 250 millimètres de diamètre.

Mais le groupe de taches AR 1302 ne se contente pas seulement de balafrer notre étoile. Il crache régulièrement dans l'espace d'immenses bouffées de matièrematière coronale dont une partie rencontre notre planète sur son passage. L'émissionémission la plus intense à ce jour a touché la TerreTerre la nuit du 26 au 27 septembre avec de magnifiques aurores qui ont illuminé le ciel des États-Unis et du nord de l'Europe. Les images les plus spectaculaires ont été obtenues sous les hautes latitudes comme le panorama ci-dessous réalisé par Aleksander Chernucho depuis la péninsulepéninsule de Kola au nord de la Russie, mais les astronomes plus méridionaux de Pologne, Belgique et Allemagne ont pu dans une moindre mesure suivre l'évènement.

Il reste encore quelques jours pour profiter de ce groupe de taches avant que la rotation du soleil ne nous le cache, et qui sait s'il ne nous réserve pas encore d'autres surprises...