Sciences

Superbe alignement de taches solaires

ActualitéClassé sous :Astronomie , tache solaire , cycle solaire

Le cycle solaire en cours (qui porte le numéro 24) nous offre depuis quelques mois de jolis groupes de taches solaires. Ces jours-ci plusieurs sont particulièrement actifs.

Alignement de taches solaires saisi par le satellite Soho le 1er août 2011. © Soho
  • Découvrez les images du Soleil 

C'est une grande incertitude qui règne au sujet de l'activité de notre étoile. Alors que nous avons vu apparaître depuis un certain temps de spectaculaires groupes de taches accompagnés d'éruptions de plasma solaire et parfois de belles aurores polaires, des physiciens américains ont évoqué dernièrement la possibilité d'une disparition de ces taches pendant plusieurs décennies.

Ces scientifiques s'appuient sur l'observation d'une baisse régulière du champ magnétique solaire depuis au moins treize ans. Ce phénomène s'accompagne d'une interruption de l'habituelle migration de matière solaire interne entre les latitudes moyennes et l'équateur de notre étoile qu'on observe traditionnellement en cours de cycle. La prévision de l'activité solaire étant un art particulièrement délicat. Les astronomes restent prudents et surveillent l'activité du chaudron solaire.

Photographié à l'aube du 2 août, le Soleil présentait plusieurs taches. © J.-B. Feldmann

Un Soleil taché

Actuellement, une série de jolis groupes de taches parfaitement alignés est observable à la surface du Soleil. Vous pouvez en suivre l'évolution sur la page du satellite Soho pendant quelques jours, jusqu'à ce que la rotation du Soleil entraîne les taches de l'autre côté. Vous noterez que ces taches se modifient : certaines se fragmentent, d'autres naissent ou disparaissent... Rappelons que les taches solaires sont des anomalies magnétiques plus froides que la surface du Soleil (4.000 kelvins au lieu de 6.000). Alors qu'au début du cycle elles sont peu nombreuses et se développent aux hautes latitudes, leur nombre augmente progressivement au cours du cycle et elles se rapprochent de l'équateur.

Insistons au passage sur le fait que l'observation du Soleil n'est possible sans danger qu'à l'aide d'instruments astronomiques munis d'un système de filtration particulièrement efficace qui ne laisse passer qu'une infime partie de la lumière solaire. Il ne faut donc jamais pointer le Soleil avec une paire de jumelles, une lunette ou un télescope sans cette filtration. Tout au plus peut-on profiter de quelques minutes au lever du Soleil pour le regarder ou le photographier, pendant que l'absorption atmosphérique en diminue le rayonnement (voir l'image ci-dessus).

Le cycle actuel n° 24 devrait connaître son maximum en 2012 ou 2013... à moins que la prophétie des physiciens américains ne se révèle exacte et que les taches solaires viennent à disparaître !

Cela vous intéressera aussi