C'est en janvier 2004 que les robots américains Spirit et Opportunity, de la mission Mars Exploration Rover, ont posé leurs roues sur la Planète rouge. Récit d'une incroyable saga qui se poursuit toujours.
Cela vous intéressera aussi
  • Découvrez la planète Mars en image

À la fin des années 1980, la NasaNasa décide de mettre sur pied une mission d'exploration géologique de la planète Mars. Deux décennies après l'ambitieux programme Viking (dont les deux robotsrobots immobiles sur la Planète rouge ont fonctionné de 1976 à 1982), l'agence américaine a bien du mal à renouer avec le succès, perdant successivement les sondes Mars Observer, Mars Climate OrbiterOrbiter et Mars Polar LanderMars Polar Lander. Seuls Mars Pathfinder (et son robot Sojourner) et Mars Global Surveyor lancés tous les deux en 1996 parviendront à atteindre leurs objectifs.

En 2000, la Nasa entame donc le programme Mars Exploration Rover qui prévoit la constructionconstruction de deux robots mobiles jumeaux (une sécurité en cas de défaillance de l'un des engins), SpiritSpirit et OpportunityOpportunity. Pesant chacun 185 kilogrammeskilogrammes, ils sont dotés de six roues dont les moteurs fonctionnent à l'électricité fournie par des panneaux solaires. Leur équipement scientifique se compose d'une caméra panoramique installée sur un mât à 1,5 mètre du sol, d'un bras articulé muni à son extrémité d'une meule pour abraser les roches ainsi que de différents spectromètresspectromètres.

Spirit ou Opportunity ? Les jumeaux du programme <em>Mars Exploration Rover</em> ont commencé à arpenter la Planète rouge il y a 8 ans. © Nasa/JPL/<em>Cornell University</em>

Spirit ou Opportunity ? Les jumeaux du programme Mars Exploration Rover ont commencé à arpenter la Planète rouge il y a 8 ans. © Nasa/JPL/Cornell University

Mars Exploration Rover : huit années de chroniques martiennes

Le 3 janvier 2004, Spirit se pose sur Mars, 15 degrés sous l'équateuréquateur dans une gigantesque dépression de 150 kilomètres de diamètre formée par un impact météoritique, le cratère Gusev. Un important réseau fluvial photographié en orbiteorbite quelques années plus tôt laisse penser que de l'eau a pu se déverser dans le cratère où les géologuesgéologues espèrent découvrir des dépôts sédimentaires.

De son côté Opportunity se pose le 24 janvier 2004 dans Meridiani Planum, une région équatoriale où l'on a détecté d'importantes quantités d'hématite grise, un mineraiminerai qui se forme parfois en présence d'eau liquideliquide.

Une vision de la surface de Mars offerte par Opportunity lorsqu'il s'approchait du cratère Endeavour au cours de l'été 2011. Des roches brisées sont visibles au premier plan. © Nasa/JPL-Caltech/Cornell/ASU

Une vision de la surface de Mars offerte par Opportunity lorsqu'il s'approchait du cratère Endeavour au cours de l'été 2011. Des roches brisées sont visibles au premier plan. © Nasa/JPL-Caltech/Cornell/ASU

Lorsqu'en janvier 2004 Spirit et Opportunity commencent à arpenter le sol de la Planète rouge, personne n'ose imaginer l'ampleur de la saga qui débute alors. Conçus pour fonctionner 90 jours, les deux rovers vont déjouer tous les pronosticspronostics. Spirit cessera de correspondre avec la TerreTerre 6 ans plus tard, le 22 mars 2010, retenu prisonnier dans les sablessables des collines ColumbiaColumbia sans possibilité d'orienter correctement ses panneaux solaires, après avoir parcouru 8 kilomètres et réalisé 124.000 photographiesphotographies. Ses observations spectrométriques de minérauxminéraux hydratés apporteront la preuve que de l'eau a bien coulé autrefois dans le cratère Gusev. Quant à Opportunity, il n'a pas encore dit son dernier mot ! Il passe en ce moment un nouvel hiverhiver martien sur les pentes du cratère EndeavourEndeavour, le troisième qu'il visite après Endurance et Victoria, le but ultime d'un périple de 33 kilomètres.

Personne ne peut prédire aujourd'hui quand s'achèvera cette extraordinaire saga, alors que Curiosity, le plus perfectionné et le plus ambitieux des rovers martiensrovers martiens, est en route pour la Planète rouge. Il devrait se poser en août 2012 dans le cratère Gale pour y rechercher les traces qu'aurait pu laisser un début de vie organique. Une chose est sûre : la mission Mars Exploration Rover a largement atteint ses objectifs !