Retour sur Terre de la capsule Dragon, après son premier vol d'essai en décembre 2010. Le premier vol à destination de l'ISS est prévu le 30 avril. © SpaceX

Sciences

Pour ses dix ans, SpaceX vise l'ISS... et d'autres destinations spatiales

ActualitéClassé sous :Astronautique , SpaceX , Elon Musk

Il y a dix ans naissait SpaceX. Fondée par Elon Musk, cette start-up compte aujourd'hui plus de 1.600 employés. Elle a déjà réussi plusieurs premières en qualité de société privée, dont le lancement d'un satellite, et se prépare à lancer, le 30 avril prochain, une capsule à destination de l'ISS. Son président veut aller beaucoup plus loin...

SpaceX, acronyme de Space Exploration Technologies Corporation, a été fondée il y a dix ans par Elon Musk, cofondateur de PayPal et également P-DG de Tesla Motors. Cet entrepreneur milliardaire et visionnaire veut réduire les coûts d'accès à l'espace pour donner un coup d'accélérateur à son exploration. « Je pense que nous sommes à l'aube d'une ère nouvelle, » a-t-il dit lors de l'émission 60 minutes de CBS (18 mars).

La création de l'entreprise a été grandement facilitée par une opportunité sans précédent dans l'histoire spatiale des États-Unis. Avec la fin du programme des navettes, l'absence de véritables alternatives et la décision de l'actuel président américain de recourir au secteur privé pour se rendre en orbite basse, SpaceX s'est engouffrée dans la brèche, proposant des solutions spatiales pour d'une part réduire la dépendance américaine vis-à-vis des Russes et d'autre part casser le duopole Boeing-Lockheed.

En route pour l'ISS

Pour y parvenir, SpaceX est aidée par la Nasa qui l'a choisie en 2006, avec d'autres, dans le cadre du partenariat public-privé Cots qui vise à soutenir financièrement et techniquement le développement de services de transports commerciaux pour du fret à destination de la Station spatiale internationale. En décembre 2008, la Nasa retient les projets de SpaceX et Orbital Sciences, et signe avec la première un contrat portant sur 12 vols à destination de l'ISS pour le transport de fret. Le premier vol d'essai de Dragon à destination de l'ISS est prévu le 30 avril.

Premier vol d'essai en 2010 et lancement réussi du Falcon 9, le lanceur conçu pour envoyer la capsule Dragon vers la Station spatiale internationale. © SpaceX

Toujours en 2008, avec son petit lanceur Falcon 1, SpaceX devient la première société privée à faire décoller un lanceur et placer un satellite en orbite, avec dans ce cas une charge utile factice. Puis en 2009, c'est un véritable satellite opérationnel qu'elle lance avec la mise à poste de RazakSat. Cette réussite a permis à la société d'engranger plusieurs contrats de lancement dont ceux d'une partie de la constellation de nouvelle génération Iridium et d'autres pour le compte de grands opérateurs de satellites comme celui de SES-8 pour le compte de SES.

Les vols habités au programme de SpaceX

En décembre 2010, elle réalise une nouvelle première bien plus significative avec le lancement de la capsule Dragon par un lanceur Falcon 9. Après deux tours autour de la Terre à 180 kilomètres d'altitude et un séjour de 3 heures 20 dans l'espace, elle retourne sur Terre en atterrissant dans l'océan Pacifique, où elle est récupérée.

Enfin, bien qu'il se cantonne au fret, le système de transport spatial de SpaceX (Falcon-9 et Dragon) répond à de nombreuses spécifications imposées aux vols humains. C'est pourquoi en avril 2011 la Nasa le sélectionne dans le cadre de son autre partenariat public-privé CCDev 2, pour la mise au point d'un système de transport spatial habité.

Dans dix ans, quand il sera temps de revenir sur les 20 ans de SpaceX, on saura si la vision d'avenir d'Elon Musk, telle qu'il l'envisage aujourd'hui, s'est réalisée : mission vers Mars et élargissement de sa gamme de lanceurs avec un engin partiellement ou totalement réutilisable.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi