La découverte de la plus ancienne monnaie en or d'origine anglaise a été annoncée au Canada. L'information a été relayée par le biais d'un communiqué de presse du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador publié au début du mois de novembre 2022. Une nouvelle qui interroge les historiens du Canada et qui met les cerveaux des numismates professionnels de la région en ébullition. Nouvelle date d'arrivée anglaise au Canada ou simple perte de pièce par un colon tête en l'air a posteriori  ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Visitez en 3D trois sites archéologiques menacés de disparition La Syrie regorge de sites archéologiques passionnants. Malheureusement, les conditions sociopolitiques du pays pourraient mener à leur destruction. La société française Iconem a développé un moyen de les sauvegarder en les modélisant en 3D. Découvrez dans cette vidéo trois de ces lieux absolument superbes.

Découverte sur la côte par un particulier, dans des conditions qui ne sont pas explicitées dans le communiqué de presse officiel, la pièce en or étonne autant qu'elle questionne. Ce quart de noble Henri VI a été frappé entre 1422 et 1427 ; or la date d'arrivée des Anglais est postérieure. Il faut dire que, dans le passé, la région habitée par des natifs avait déjà été visitée. En particulier par les Vikings qui ont installé des campements temporaires, comme sur le site de l'AnseAnse aux Meadows en 1021 de notre ère.

Jean Cabot arrive en 1497 à la solde de l'Angleterre

En 1497, le navigateurnavigateur Jean Cabot, d'origine vénitienne, arrive dans la région. Il travaille à l'époque pour le roi d'Angleterre, Henri VII, et son arrivée marque l'histoire des explorations locales. Les décennies suivantes, d'autres Occidentaux navigueront dans la région, poussant toujours plus loin la connaissance de la zone au cours du XVIe siècle. Mais, au contraire des Vikings et de leurs camps temporaires, ces derniers décident de s'installer durablement, ce qui aura des répercussions sur les populations natives.

Voir aussi

Qui sont les pionniers français du Canada ?

Il faut dire que les eaux locales étaient considérées comme très attrayantes, puisqu'elles regorgeaient de grands bancs de morues ainsi que des baleines à pêcher. Autant d'arguments qui motivaient les pêcheurs occidentaux à traverser l'Atlantique pour profiter de ces eaux poissonneuses.  Il y avait d'une part les étrangers qui décidaient de vivre sur place, et d'autre part, les pêcheurs qui restaient uniquement le temps de la saisonsaison de pêchepêche. Un voyage à risque dont beaucoup ne revenaient jamais.

Scène de pêche à Terre-Neuve. © <em>Osher Map Library</em>
Scène de pêche à Terre-Neuve. © Osher Map Library

Comment cette monnaie a-t-elle pu arriver sur les côtes ?

C'est la question qui intrigue les spécialistes de la région. En 2021, une pièce d'argent frappée entre 1493 et 1499 a été découverte sur le site historique de Cupids Cove Plantation, un site qui remonte à 1610. L'hypothèse d'une pièce gardée sur plusieurs générations et perdue par un des colons sur le site reste privilégiée à l'heure actuelle par les archéologues. Autant pour le site de Cupids Cove Plantation, il y a un contexte -- puisque des fouilles archéologiques sont entreprises depuis 1995 --, autant pour cette nouvelle pièce en or, nous ne savons presque rien de l'environnement de sa découverte.

La monnaie en argent découverte en 2021. © Chris O'Neill-Yates, CBC
La monnaie en argent découverte en 2021. © Chris O'Neill-Yates, CBC

Une zone de découverte gardée secrète

Aucune information précise n'a circulé sur l'emplacement où la monnaie a été trouvée. Bien que l'on sache pour l'heure qu'il s'agit d'une trouvaille faite sur les côtes, aucune information n'a été donnée dans le communiqué de presse. Une décision prise afin de limiter de possibles recherches illégales, et surtout pour permettre d'envisager de prochains sondages et d'éventuelles fouilles du lieu à l'avenir. Pour l'heure, les archéologues et les historienshistoriens locaux ne peuvent se prononcer sur les raisons de la présence d'une telle pièce, si ce n'est qu'elle n'était probablement pas en circulation quand elle a été manifestement perdue.

La chronologie de l'arrivée des Occidentaux au Canada reste un sujet assez sensible dans les cercles de recherche, et l'archéologie permet petit à petit de mieux comprendre les évènements et les mouvements de population des colons sur place. Une recherche archéologique qui est également utile pour mieux comprendre les échanges et rapports avec les natifs à ces époques.