Un pendentif en ivoire de mammouth orné de ponctuations a été découvert dans une grotte en Pologne et daté d'il y a 41.000 ans. © Antonio Vazzana, BONES Lab
Sciences

C'est le plus ancien bijou orné découvert en Eurasie

ActualitéClassé sous :archéologie , préhistoire , homme préhistorique

Un pendentif en ivoire orné de ponctuations a été découvert dans une grotte en Pologne. Si les hypothèses quant à la signification de ces ornements sont encore débattues, ce pendentif représente le plus ancien bijou orné d'Eurasie.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Rares gravures de cerfs préhistoriques découvertes en Écosse  Une série de cerfs creusés dans la roche datant de l'Âge du Bronze Ancien ou du Néolithique a été trouvée par hasard sur le site de Kilmartin Glen. 

La découverte d'objets culturels datant de la Préhistoire permet aux archéologues et aux anthropologues de comprendre des pans de l'évolution humaine. Les objets d'ornement fabriqués par Homo sapiens marquent en effet l'émergence d'un comportement symbolique et d'une complexité sociale au sein des populations. La datation de tels objets permet également de comprendre quelles ont été les trajectoires culturelles suivies par différents groupes humains mais également de comprendre les déplacements et influences de groupes humains. La plus ancienne preuve de parure faite par l'Homme en Europe date d'il y a environ 46.000 ans et est composée de pendentifs en dents de carnivores. Il y a environ 40.000 ans, des pendentifs ont été fabriqués en ivoire de mammouth, dont certains présentent une forme de décoration composée d'alignements de ponctuations.

Le pendentif découvert dans la grotte polonaise a été fabriqué dans de l'ivoire frais de mammouth, qui a pu être chassé par H. sapiens il y a 41.000 ans. © anibal, Adobe Stock

De tels objets proviennent du sud-ouest de la France et d'Allemagne mais leur datation demeure controversée car relative et dépendant de la stratigraphie. Or, la datation de l'émergence des ponctuations sur les parures humaines est cruciale afin de savoir quel a été le centre géographique à partir duquel s'est diffusée cette nouvelle forme d'art.

Un pendentif en ivoire frais

Une étude parue dans le journal Scientific Reports a récemment présenté la découverte d'un objet décoratif en ivoire de mammouth orné de ponctuations. Cet objet a été trouvé dans la grotte Stajnia au sud de la Pologne. Ce pendentif a été brisé en deux morceaux mais il est encore possible de distinguer à la surface de ces derniers une cinquantaine de ponctuations.

Le pendentif en ivoire de mammouth est orné d'une cinquantaine de ponctuations et présente deux orifices. © Talamo et al, 2021

L'objet présente également deux perforations latérales. Il a été daté au radiocarbone à il y a 41.000 à 42.000 ans en arrière, ce qui en fait le plus ancien pendentif en ivoire orné de ponctuations du Paléolithique précoce en Eurasie. La datation d'un second objet mis au jour dans cette grotte, un poinçon en os de cheval de presque 70 centimètres de long, est également située autour d'il y a 42.000 ans. La présence et l'âge de ces deux objets poussent donc les auteurs de l'étude à penser que la période d'occupation de la grotte Stajnia par H. sapiens fut éphémère mais qu'elle fut le point de diffusion d'objets ornés de ponctuations.

Les auteurs indiquent également que l'ivoire de mammouth qui a été orné de ponctuations était frais et non pas issu d'un spécimen dont les restes auraient été préservés dans le pergélisol. Dans le cas contraire, le matériau aurait été trop endommagé et fragile pour que des ponctuations y soient inscrites.

L'ivoire de mammouth qui a été orné de ponctuations était frais

Cette donnée est cohérente avec la datation du pendentif puisque les derniers mammouths ont disparu en Europe entre 12.000 et 14.000 ans en arrière. Les auteurs de l'étude expliquent par ailleurs que la signification de ces ponctuations alignées demeure un mystère, il pourrait en effet s'agir de décomptes de chasse, d'un système de comptage, d'une sorte de calendrier lunaire ou de représentations purement esthétiques. Sur d'autres objets, ces figurés apparaissent clairement comme les imitations de la robe de félins et de chevaux ou encore de différentes coquilles de mollusques.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !