Éternuements, yeux qui piquent, gorge irritée... Les allergies au pollen touchent de plus en plus de personnes en France, des adultes et des enfants, très rarement les tout petits. Pour s'en protéger, quelques mesures de prévention sont susceptibles de limiter les symptômes allergiques.

Cela vous intéressera aussi

Si on vous a dit que vous étiez allergique au pollen, c'est que vous avez eu une réaction allergique à la poudre fine provenant de l'étamineétamine des plantes à fleurs. L'allergie au pollenpollen, appelée pollinose, est causée par la dispersion du pollen dans l'air. En France, le pollen est présent dans l'airair quasiment toute l'année, dix mois sur douze. Un enjeu de santé publique compte tenu que 20 % des enfants à partir de 9 ans et 30 % des adultes français sont concernés par ce type d'allergie.

Comme le pollen est fin, il peut être transporté sur de grandes distances par l'air. Il est également facile à inhaler car il entre en contact avec vos yeuxyeux, votre bouche et vos voies nasales. Si vous êtes allergique au pollen, vous pouvez être affecté par le pollen de différents types d'espèces végétales au cours de différentes saisonssaisons d'allergie. Les arbresarbres comme le cyprès, le chêne, le bouleau, le platane... et les plantes à floraison printanière dont des graminéesgraminées produisent du pollen. Si vous êtes sensible au pollen en été et en automneautomne, il est fort probable que vous soyez affecté par l'ambroisieambroisie, appelée aussi herbe à poux, une herbacée très envahissante ayant un potentiel allergisant élevé.

 Éloignez-vous de l'ambroisie, cette plante est particulièrement allergisante. © Ewald Fröch, Fotolia
 Éloignez-vous de l'ambroisie, cette plante est particulièrement allergisante. © Ewald Fröch, Fotolia

Conseils et astuces pour se protéger des allergies au pollen

Tout commence par l'information... Consultez  régulièrement les bulletins polliniques émis par le Réseau national de Surveillance aérobiologique (RNSA), où une carte de vigilance des pollens y est régulièrement mise à jour. Vous pourrez y découvrir les concentrations de pollens des arbres et herbacées pour chaque département français, avec le niveau de risque d'allergie noté de nul, faible... élevé à très élevé. En fonction des résultats, vous pourrez mieux gérer vos allergies au quotidien et adapter vos traitements en accord avec votre médecin traitant.

    Si vous êtes allergique au pollen, évitez de tondre la pelouse. © Thaut Images, Adobe Stock
    Si vous êtes allergique au pollen, évitez de tondre la pelouse. © Thaut Images, Adobe Stock

    Pour vous protéger de l'allergie pollinique, il existe également toute une série de mesures susceptibles d'atténuer les manifestations allergiques :

    • protégez-vous les yeux avec des lunettes de soleilsoleil ;
    • essayez le plus possible de ne pas vous frotter les yeux ;
    • abstenez-vous de tondre votre pelouse (tiens, une bonne excuse pour faire travailler les autres...) ;
    • aérez toutes les pièces à vivre le matin plutôt que l'après-midi ;
    • si vous jardinez, portez un masque ;
    • évitez de fumer pour ne pas irriter les muqueuses déjà fragilisées par les pollens ;
    • en voiturevoiture, pensez à bien fermer les fenêtresfenêtres ;
    • évitez les piscines chlorées ;
    • en rentrant chez vous, changez de vêtements et rincez-vous les cheveux, les pollens se déposent sur les vêtements et le corps.
    • ne faites pas sécher votre linge à l'extérieur, surtout s'il y a du ventvent.