L’ambroisie est une plante annuelle avec des feuilles très découpée, souvent présente le long des routes. © Ewald Fröch, Fotolia

Planète

Ambroisie

DéfinitionClassé sous :plante , ambroisie , armoise

L'ambroisie Ambrosia artemisiifolia, ou ambroisie à feuilles d'armoise, est une plante annuelle de la même famille que le tournesol (Astéracées ou Composées). Elle se développe en un buisson qui peut atteindre un mètre de haut. Les tiges de la plante sont velues. Ses feuilles sont vertes des deux côtés, larges et très découpées. Ses fleurs petites et verdâtres sont disposées en épis aux extrémités des tiges.

L'ambroisie se développe sur des terrains agricoles, le long des routes, sur des terrains de chantiers en construction. Originaire d'Amérique du nord, la plante s'est dispersée dans le monde grâce aux activités humaines. En France, l'ambroisie est particulièrement présente dans la vallée du Rhône et tend à conquérir de nouveaux territoires. Elle est classée comme espèce exotique envahissante (EEE). Dans l'ancienne région Rhône-Alpes, l'allergie à l'ambroisie toucherait 13 % de la population d'après le ministère de la Santé.

L’allergie au pollen d’ambroisie à feuilles d’armoise

L'ambroisie est une plante dont le pollen émis en été est très allergisant. L'allergie à l'ambroisie apparaît après plusieurs années d'exposition. Elle se traduit par des symptômes rappelant une rhinite (nez qui coule, éternuements, toux...) ou une conjonctivite ; l'allergie à l'ambroisie aggrave les crises d'asthme. Contrairement au rhume des foins qui apparaît au printemps, les symptômes de l'allergie à l'ambroisie se manifestent de mi-août à octobre.

L'importance des symptômes est liée à la quantité de pollen présent, c'est pourquoi il est préférable d'éradiquer la plante et l'arracher.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

La palynologie expliquée par Delphine Barbier-Pain  La palynologie , autrement dit l'étude des pollens, est une discipline plutôt méconnue. Delphine Barbier-Pain, archéologue à l'Inrap, explique sa profession. © Inrap 

À voir aussi :