Santé

Arthrose : symptômes et diagnostic

Dossier - Arthrose : origine et traitement de l'arthrose
DossierClassé sous :médecine , arthrose , traitement arthrose

L'arthrose correspond à une destruction du cartilage articulaire. Largement répandue dans la population, cette maladie se traite grâce à des traitements médicamenteux ou chirurgicaux.

  
DossiersArthrose : origine et traitement de l'arthrose
 

Le patient qui consulte est en général sujet à des douleurs articulaires. Cette douleur apparaît lors d'un effort, par exemple lorsque le patient se lève, puis elle diminue au repos. Elle peut s'accompagner de craquements (crépitations) dus à l'altération du cartilage. La douleur conduit ainsi à une diminution de l'amplitude des mouvements articulaires.

Consultation pour une arthrose de la main. © RFBSIP, Fotolia

L'arthrose est une détérioration du cartilage articulaire. Elle est due au fait que l'activité de dégradation du cartilage par les chondrocytes dépasse leur activité de synthèse. Des débris de cartilage tombent dans la cavité articulaire, et la membrane synoviale qui capte ces débris peut devenir inflammatoire. Des facteurs de croissance et des cytokines (molécules permettant la communication entre les cellules du système immunitaire) affluent alors sur les lieux de l'inflammation. En raison de l'amincissement du cartilage, les extrémités osseuses sont moins protégées. En réponse, l'ostéogenèse (fabrication d'os) est stimulée, ce qui conduit à une condensation osseuse.

Les lésions restent silencieuses un certain temps car le cartilage articulaire n'est pas innervé, contrairement à d'autres éléments de l'articulation. À l'inverse, la membrane synoviale est innervée et génère des douleurs lors de son inflammation. L'absence de protection des extrémités de l'os conduit également à des douleurs.

Plusieurs signes conduisent au diagnostic

  • Les signes cliniques (douleurs articulaires).
  • Les signes radiographiques : sur une simple radiographie de l'articulation, on observe l'amincissement du cartilage et une densification de l'os sous-chondral (situé sous le cartilage articulaire). Une excroissance (ostéophyte) apparaît. On parle souvent de « bec de perroquet ».
  • Les signes arthroscopiques : l'arthroscopie consiste à explorer l'intérieur de la cavité articulaire en introduisant un instrument optique appelé arthroscope. L'arthroscopie est couramment réalisée au genou.
Observation d'un genou arthrosique grâce à la radiographie. Source : Société Française de Rhumatologie