Le variant Omicron provoque des symptômes plus légers que les autres variants. © Crocothery, Adobe Stock
Santé

Omicron : ce que l'on sait sur les symptômes du variant

ActualitéClassé sous :Variant du coronavirus , Coronavirus , Omicron

Avec plus de 300.000 nouveaux cas diagnostiqués par jour, et certainement beaucoup plus en réalité, le virus est partout. Les cas avec forte suspicion de contamination par le variant Omicron représentent désormais près de 9 cas sur 10 selon Santé publique France. Mais que savons-nous à ce jour des symptômes spécifiques de ce variant ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Est-on protégé contre la Covid en ayant été infecté ?  Une infection au coronavirus induit une réponse immunitaire acquise. Mais pour combien de temps est-elle efficace contre les variants ? 

Bien que le variant Omicron soit apparu très récemment, nous commençons à avoir des données fiables sur ses caractéristiques. Dans son point épidémiologique hebdomadaire du 7 janvier 2022, Santé publique France a analysé 338 cas confirmés d'infection au variant Omicron du SARS-CoV-2. Première information intéressante, 89 % des cas étaient symptomatiques. Cependant, cette proportion est sans doute surévaluée : les personnes asymptomatiques se font beaucoup moins tester que les personnes symptomatiques. Selon une étude publiée le 14 décembre 2021 portant sur plus de 29 millions de personnes, il y aurait environ 40 % de personnes asymptomatiques parmi les cas de coronavirus confirmés, tous variants confondus. Deuxième information de taille, l'immense majorité des cas présentaient des symptômes bénins. Seulement 2 % des patients ont dû être hospitalisés et aucun patient n'a nécessité des soins en réanimation. Ces données confirment les tendances des dernières semaines. Même s'il est très contagieux, le variant Omicron génère des cas moins graves, nécessitant moins souvent une hospitalisation.

Toux, fièvre, fatigue

Dans le groupe de patients étudiés, 60 % présentaient une forte fatigue (asthénie), 54,6 % une toux, et 48,9 % de la fièvre. D'autres symptômes étaient aussi décrits, mais de manière moins fréquente (du plus fréquent au moins fréquent) : des maux de tête, des douleurs musculaires, des maux de gorge, un écoulement nasal, un essoufflement. En revanche, la perte du goût et/ou de l’odorat n'était présente que chez 9 % des patients.

Une étude norvégienne en date du 16 décembre 2021 a mis en évidence que les symptômes les plus fréquents seraient la toux (83 %), le nez bouché (78 %), et la fatigue (74 %) dans un groupe de 89 patients positifs au variant Omicron.

Les symptômes sont si peu spécifiques que le seul moyen d'être sûr est de se faire tester. © Polonio Video, Adobe Stock

Omicron ne descend pas dans les poumons

Des données récentes suggèrent que le variant Omicron a du mal à contaminer les poumons. Des hamsters infectés par Omicron présentaient une concentration virale dans les poumons 10 fois inférieure à celle observée avec d'autres variants. In vitro, des chercheurs ont pu observer qu'Omicron avait du mal à pénétrer les cellules pulmonaires. Le variant aurait plutôt tendance à stagner dans les voies aériennes supérieures, au niveau du nez et de la gorge. D'où la moindre sévérité des symptômes.

Finalement, les symptômes du variant Omicron du coronavirus ne sont pas spécifiques. L'infection peut soit passer inaperçue, soit être confondue avec un rhume ou une grippe. La seule façon de savoir si vous êtes contaminé par le coronavirus est de faire un test. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !