La gonarthrosegonarthrose est l'arthrosearthrose du genou et bien souvent les deux genoux sont touchés. La gonarthrose est une arthrose très invalidante.

La gonarthrose du genou. © Monika Wisniewska, Fotolia
La gonarthrose du genou. © Monika Wisniewska, Fotolia

Anatomie du genou

Le genou est l'articulationarticulation qui se trouve entre le fémur et le tibia. Au niveau du genou, le fémurfémur présente deux protubérances appelées condylescondyles. En face, le tibiatibia présente quant à lui deux plateaux qui accueillent les condyles. Lorsque l'on plie le genou, les condyles du fémur glissent sur les plateaux du tibia. En même temps, la rotulerotule glisse dans un rail du fémur (la trochlée). Les ligaments croisés permettent un réglage harmonieux de ces glissements. Les frottements sont évités grâce à des cartilagescartilages lisses. Une poche synovialesynoviale entoure le genou. Elle contient le liquide synovial dans lequel baigne le cartilage.

Articulation du genou. Source : UFR STAPS des Antilles et de la Guyane 
Articulation du genou. Source : UFR STAPS des Antilles et de la Guyane 

Les symptômes

Le premier signe d'arthrose du genou est une douleurdouleur qui apparaît lors de la marche et disparaît au repos. Elle s'accompagne d'une raideur du genou. Si le genou est gonflé, un épanchement de synoviesynovie peut avoir lieu. L'utilisation d'une canne devient alors nécessaire. L'articulation se déforme lentement au fur et à mesure que la maladie évolue, et il faut une dizaine d'années pour que le cartilage disparaisse (environ 7 ans pour la coxarthrose). L'arthrose du genou se manifeste cependant par des poussées successives. Les périodes d'accalmie peuvent être de longue durée. Enfin, il faut savoir que deux fois sur trois, l'arthrose touche les deux genoux.

Le diagnostic

Sur une radiographie du genou, l'espace qui normalement se trouve entre le fémur et le tibia disparaît : les os se touchent. Des becs-de-perroquets (ostéophytes) peuvent ainsi être observés.

Les causes

L'arthrose du genou est localisée là où porteporte le corps. Les hommes ont les genoux un peu arqués (en genu varum), et leur poids repose plutôt à l'intérieur du genou. Les femmes ont le pied plus tourné vers l'extérieur (en genu valgum) : leur poids repose à l'extérieur du genou. L'usure du cartilage diffère donc entre les hommes et les femmes. L'arthrose peut aussi concerner la rotule, voire tous les cartilages du genou. Une déviation importante du genou (en genu varum ou valgum) peut causer une usure anormale du genou. Le surpoids aggrave également l'arthrose du genou. En cas de polyarthrite rhumatoïde, la poche synoviale ne fonctionne pas normalement, ce qui peut entraîner une usure du cartilage. Les sports qui sollicitent beaucoup le genou (football, tennis) peuvent favoriser la gonarthrose.

Les déformations du genou. Source : <a target="_blank" href="http://www.rhumatologie.asso.fr/">Société Française de Rhumatologie</a>
Les déformations du genou. Source : Société Française de Rhumatologie

Le traitement de l'arthrose du genou

Dans le cas d'une gonarthrose, des anti-inflammatoiresanti-inflammatoires peuvent être prescrits. Un nettoyage du genou par arthroscopiearthroscopie peut également être réalisé par un chirurgien, ce qui permet de retirer les particules de cartilage tombées dans l'articulation. De plus, l'ostéotomie du genou consiste à redresser chirurgicalement un genou déformé, afin que le côté du genou qui n'est pas usé soit plus sollicité. Elle est préconisée avant 50 ans et permet de repousser l'aggravation de la maladie d'une dizaine d'années. Enfin, lorsque l'arthrose a beaucoup évolué, la pose d'une prothèseprothèse de genou s'avère parfois nécessaire.