Santé

L'acide hyaluronique peu efficace pour soigner l’arthrose du genou

ActualitéClassé sous :médecine , arthrose , arthrose du genou

L'acide hyaluronique, souvent utilisé pour soigner l'arthrose du genou, serait peu efficace et potentiellement dangereux. C'est en tout cas la conclusion d'une étude comparative de plusieurs travaux sur le sujet.

Le genou est une articulation qui permet de joindre la jambe à la cuisse. Le cartilage, qui assure la fluidité de ses mouvements, s’use au fil des ans et de son utilisation. © note_foto , Flickr, cc by nc sa 2.0

L'arthrose est une maladie caractérisée par une usure du cartilage, le petit tissu de couleur blanchâtre qui recouvre les articulations. Il est très fragile, s'use facilement et ne cicatrise quasiment pas. C'est pourquoi l'arthrose est une maladie évolutive, qui touche en majorité les personnes âgées ou les personnes dont les articulations ont été surmenées.

Chez les patients souffrant d'arthrose du genou, ou gonarthrose, la prise en charge de la douleur repose sur des traitements antalgiques. Les médecins prescrivent souvent des injections intra-articulaires d'acide hyaluronique, car il protégerait les articulations en augmentant la viscosité du liquide synovial et en rendant le cartilage plus élastique. Cependant, selon une analyse de la littérature scientifique réalisée par la revue Prescrire, ce traitement ne serait pas très efficace et aurait des effets secondaires parfois graves.

L'acide hyaluronique est présent naturellement dans divers tissus du corps, comme la peau et le cartilage. Il est adapté aux applications biomédicales visant ces tissus et est par exemple utilisé pour traiter l'arthrose du genou. Cependant, dans ce cas, les études montrent qu’il est peu efficace et peut induire de graves effets secondaires. © Wikimedia Commons, DP

Les effets secondaires de l’acide hyaluronique

Dans cette étude, les auteurs ont comparé une absence de prise en charge thérapeutique à des traitements par placebo ou par acide hyaluronique chez environ 12.500 patients, souffrant de douleurs articulaires du genou. Leurs résultats montrent que l'effet antalgique des injections est faible et que le traitement est peu efficace contre cette pathologie. Les résultats sont les mêmes quels que soient la durée du suivi, le nombre d'injections ou le type de substance injectée. Une analyse précédente du même genre était arrivée à des conclusions similaires, ce qui appuie les résultats obtenus par cette étude. 

D'autre part, des réactions locales à la suite des injections intra-articulaires, comme une douleur prolongée ou un épanchement dans le genou, ont été rapportées. Dans plus de huit essais, les auteurs ont notifié des pertes d'autonomie, des hospitalisations ou d'autres événements médicaux graves au cours d'un traitement par injection d’acide hyaluronique.

Cela vous intéressera aussi