Santé

Science décalée : contre l’arthrose au genou, brossez-vous les dents !

ActualitéClassé sous :médecine , science décalée , arthrose

Une mauvaise hygiène buccodentaire a souvent été associée à d'autres pathologies. Mais de là à établir un lien entre les bactéries des gencives et l'arthrose du genou, il y avait un sacré pas à franchir. Des chercheurs américains l'ont fait. Verdict : pour préserver ses genoux, il faut se brosser les dents !

Ces brosses à dents sont les nouvelles armes contre l'arthrose ou la polyarthrite rhumatoïde ! On savait déjà que les bactéries buccales pouvaient faciliter la formation de plaques d'athérome (qui bouchent les vaisseaux sanguins) ou causer des inflammations de la valve cardiaque, on suppose maintenant qu'elles favorisent parfois le développement de maladies des articulations. © Jonas Bergsten, Wikipédia, DP

La santé passe aussi par les dents. Depuis un moment déjà, des liens ont été établis entre les infections gingivales et certains troubles cardiovasculaires. En rejoignant la circulation sanguine, les bactéries pourraient disséminer certains de leurs méfaits à divers endroits de l'organisme. Jusque dans les os, voire dans les articulations, dans des régions supposées stériles, où elles pourraient favoriser le développement d'arthrose et de polyarthrite rhumatoïde. Il fallait y penser, non ? 

Le contexte : des gencives qui touchent en plein cœur

Le débat est relancé. En avril dernier, l'American Heart Association (AHA) publiait un article dans son journal Circulation qui allait à l'encontre des idées reçues : il n'existe pas de lien entre les infections buccodentaires (parodontites) et les troubles cardiovasculaires. Pourquoi avoir été induit en erreur depuis si longtemps alors ? Parce que selon ces auteurs, ces pathologies partagent les mêmes facteurs de risque (tabac, diabète, âge avancé). Mais aucun élément convaincant ne vient soutenir cette idée, ou du moins ce n'est pas en traitant les problèmes buccodentaires qu'on règle les maladies du cœur et de ses vaisseaux.

Ce travail n'a pas convaincu tous les chercheurs, notamment Nabil Bissada, de la Case Western University qui publiait le même mois une étude intriguante corrélant parodontites et troubles articulaires, arthrose et polyarthrite rhumatoïde plus précisément. Ce travail, accessible dans le Journal of Clinical Rheumatology, apporte des éléments nouveaux qui appuient l'idée d'un lien entre la santé buccodentaire et l'état de santé général.

Dans le cas de l'arthrose, la maladie articulaire la plus fréquente, les os frottent l'un contre l'autre et s'effritent. Une excroissance osseuse peut aussi se former. Et des bactéries de la bouche pourraient contribuer à son développement. © James Heilman, Wikipédia, cc by sa 30

L’étude : des bactéries présentes dans la bouche et dans le genou 

Les scientifiques disposaient de 36 patients volontaires, tous atteints de problèmes articulaires au genou. Pour 25 d'entre eux, l'arthrose en était la cause, tandis que les 11 autres étaient victimes de polyarthrite rhumatoïde. Il est important de noter qu'aucun des participants n'était atteint de parodontite (une inflammation des tissus de soutien de la dent, comme la gencive ou le cément) avancée.

Ce détail a de l'importance car les chercheurs traquaient les bactéries de la bouche dans le genou des patients, plus précisément dans le liquide synovial entourant l'articulation, dont le but est de limiter les frictions et de nourrir les cellules cartilagineuses. Ce fluide est censé être plus ou moins stérile, notamment parce qu'il contient des macrophages, des cellules du système immunitaire qui digèrent les éléments étrangers.

Or, une analyse ADN montre que le liquide synovial de cinq patients contenait des bactéries. Plus surprenant encore : pour deux d'entre eux, victimes de parodontites, les bactéries détectées dans le genou étaient des clones génétiques de celles qui leur causaient l'infection buccodentaire (Fusobacterium nucleatum dans un cas et Serratia proteamaculans dans l'autre). Voilà la preuve que ces populations ont migré depuis la bouche vers l'articulation du genou.

L’œil extérieur : se brosser les dents contre l’arthrose

Reste à savoir quel rôle jouent ces bactéries dans le développement de la maladie, mais ce n'était pas le sujet de cette étude. Selon Nabil Bissada, elles risquent d'aggraver nettement les symptômes, ce qui n'a rien d'étonnant quand on sait que certaines formes d'arthrite sont causées par des infections.

Quelle est la conclusion de ce travail ? Les auteurs appellent les spécialistes à s'intéresser aux infections buccodentaires chez les patients atteints de troubles des articulations et à les soigner le cas échéant. Pour limiter les risques de développer de l'arthrose, un bon brossage régulier des dents pourrait bien être un geste indiqué.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi