Santé

La polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune

Dossier - La polyarthrite rhumatoïde, un rhumatisme chronique
DossierClassé sous :médecine , maladie auto-immune , polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire chronique qui touche essentiellement les femmes. Il s'agit d'une maladie auto-immune conduisant à la déformation des articulations, par la destruction de l'os et du cartilage.

  
DossiersLa polyarthrite rhumatoïde, un rhumatisme chronique
 

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire s'attaque aux articulations, voire aux vaisseaux sanguins en cas de vascularite.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie qui commence par une inflammation de la membrane synoviale. Plus tard, tous les tissus articulaires peuvent être atteints. Le liquide articulaire s'accumule, d'où le gonflement de l'articulation. Ce gonflement est aussi dû à l'accumulation et à la prolifération de cellules.

Un lymphocyte vu au microscope électronique. © Kateryna Kon, Shutterstock

Quand le système immunitaire s'emballe

Des cellules du système immunitaire (lymphocytes, monocytes, cellules dendritiques et granulocytes) sortent des vaisseaux sanguins et parviennent dans la cavité articulaire. Progressivement, cette infiltration de la membrane articulaire forme le pannus, un tissu épais qui adhère au cartilage articulaire. Les cellules qui participent à la réaction inflammatoire libèrent des enzymes qui s'attaquent au cartilage et à l'os.

En définitive, le système immunitaire semble s'emballer contre une ou plusieurs cibles dont la nature est inconnue. Bien que le facteur rhumatoïde reconnaisse des anticorps, les immunoglobulines ne doivent pas être les autoantigènes contre lesquels est dirigée la réaction immunitaire. L'activation du facteur rhumatoïde serait plutôt la preuve d'une activité immunitaire intense.