Le Chardon-Marie a des fleurs violettes. © Martine A Eisenlohr, Fotolia

Santé

Chardon-Marie

DéfinitionClassé sous :médecine , chardon-Marie , hépatite C

Le Chardon-Marie est une plante de la famille des Astéracées, de l'espèce Silybum marianum. La plante doit son nom à une légende : une goutte de lait de la Vierge Marie aurait laissé une trace blanche sur les feuilles de la plante. En anglais, le Chardon-Marie s'appelle « milk thistle » pour « chardon lait ».

Les molécules actives du Chardon-Marie s'appellent les silymarines. La silymarine a des propriétés antioxydantes : elle réduit la production de radicaux libres. Ses bénéfices ont été décrits dans différents domaines. En voici quelques exemples :

  • pour la lactation : dans une étude sur 50 femmes allaitantes, certaines ont pris 420 mg par jour de silymarine. Les femmes qui ont pris de la silymarine pendant deux mois ont produit significativement plus de lait que celles qui ont pris un placebo (environ + 50 %) ;
  • contre le diabète : la silymarine réduirait le taux de glucose à jeun, mais les études manquent ;
  • contre l'acné et l'inflammation de la peau : dans une petite étude, les patients qui ont pris de la silymarine pendant deux mois ont eu une réduction de 50 % de leurs lésions liées à l'acné. Ce serait lié aux effets anti-inflammatoires et antioxydants de la silymarine.

Chardon-Marie et maladies du foie

Les extraits de Chardon-Marie sont traditionnellement utilisés pour traiter des problèmes hépatiques car ils protègent le foie de substances hépatotoxiques. La silymarine est par exemple utilisée pour des patients atteints de cirrhose, d'hépatite, de maladie du foie gras ou de carcinomes. Elle aurait aussi un effet antiviral directement contre le virus de l'hépatite C. Elle agirait en empêchant la fixation de molécules toxiques sur les récepteurs membranaires présents sur les cellules de foie. Chez les animaux, elle limite les dommages au foie dus aux radiations, à l'excès de fer ou aux champignons toxiques comme l'ammonite phalloïde. Le Chardon-Marie protégerait le foie contre l'amatoxine, la toxine présente dans des champignons vénéneux.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : quels sont les traitements efficaces contre l’hépatite C ?  L’hépatite C est une maladie infectieuse qui se transmet principalement par contact avec du sang contaminé. À long terme, elle peut provoquer une cirrhose du foie. L'Institut Pasteur nous explique au cours de cette vidéo comment la recherche pourrait traiter cette maladie.