Cela vous intéressera aussi

Les nœudsnœuds de Ranvier sont les parties d'un axone dépourvues de gaine de myélinemyéline. Zone de jonction entre deux cellules de Schwann dans le système nerveux périphérique, ils contribuent à l'augmentation de la vitessevitesse  de propagation de l'influx nerveux.

Les mécanismes impliquant les nœuds de Ranvier

Les fibres nerveuses sont souvent entourées d'un manchon de lipideslipides, la gaine de myéline qui joue le rôle d'isolant et permet ainsi d'optimiser la propagation de l'influx nerveux le long de l'axone. Cet influx, encore appelé potentiel d'action, est de nature électrique. Quand un neurone est excité, un courant est généré grâce à un échange d'ionsions à travers la membrane engendrant une différence de polarité entre l'intérieur et l'extérieur de la cellule. Discontinue, la gaine laisse apparaître des parties non myélinisées : les nœuds de Ranvier. Ces derniers, en concentrant les canaux ioniquescanaux ioniques qui augmentent la perméabilité de la membrane aux ions, permettent au potentiel d'action de sauter de nœuds en nœuds. On parle de conduction saltatoire, ce qui fonctionnellement équivaut à une augmentation du diamètre de la fibre de près de 100 fois. La transmission du message nerveux s'en trouve optimisée par une augmentation de la vitesse de conduction. D'autre part, la taille, le diamètre et la distance entre les nœuds permettent une régulation fine de cette vitesse pour améliorer les processus de traitements de l'information au niveau des centres nerveux.

Noeud de Ranvier, retrécissement de la gaine de myéline autour de l'axone© Gray631, Wikimedia commons, domaine public
Noeud de Ranvier, retrécissement de la gaine de myéline autour de l'axone© Gray631, Wikimedia commons, domaine public

Quels sont les autres rôles des nœuds de Ranvier ?

Dans le système nerveux centralsystème nerveux central et plus précisément dans le cerveaucerveau, les neurones sont organisés en réseau et sont entourés par des cellules spécialisées dans leur nutrition et leur soutien. Ces cellules glialescellules gliales établissent  des contacts avec les neurones et les nœuds de Ranvier sont les sites privilégiés de communication entre cellules nerveuses et cellules gliales. De plus, comme observé dans les maladies démyélinisantes (sclérose en plaques), les nœuds de Ranvier sont impliqués dans les processus de démyélinisationdémyélinisation qui déclenchent les dysfonctionnements neuronaux inhérents à ce type de pathologie.