L'usage de la couleur des gaines électriques doit être respecté. © Batelec

Maison

Comment choisir une gaine électrique ?

Question/RéponseClassé sous :électricité , gaines électriques , matériau

Rigides ou souples, les gaines électriques protègent les câbles contre les risques de détérioration. Ce sont des éléments de sécurité essentiels, dont l'emploi est réglementé en fonction du type d'installation : circuits posés en apparent, enterrés ou encastrés.

Les gaines ou fourreaux de protection utilisables dans l'habitat dépendent de la norme NF C 15-100 relative aux installations électriques à basse tension : courant monophasé 230 V ou triphasé 380 V. À l'extérieur, les réseaux enterrés doivent cheminer sous fourreaux TPC (Tube de protection des câbles). En intérieur, les gaines ICTA (Isolant cintrable transversalement annelé) sont privilégiées pour les circuits encastrés dans les murs, plafonds ou planchers. Les installations en saillie (apparentes) extérieures ou intérieures peuvent se faire sous conduits IRL (Isolants rigides lisses) ou MRL (Métalliques rigides lisses). Le choix est fonction du niveau de protection nécessaire (voir plus loin échantillonnage) : mécanique, contre la pénétration de l'eau et des corps solides, la propagation de la flamme, etc.

Les caractéristiques des gaines et conduits sont désignées par des lettres et des codes à plusieurs chiffres. Par exemple, ICTA 3422 : résistance moyenne à l'écrasement, élevée aux chocs, température mini/maxi d'utilisation et d'installation -5/+90 °C. © M.B.

Des couleurs distinctives, des gaines aiguilletées ou préfilées

La norme impose deux couleurs différentes de gaines TPC électriques : rouge pour les courants forts (230 ou 380 V), vert pour les courants faibles (informatique, télécommunication...). La même couleur verte est appliquée aux gaines ICTA dédiées aux courants faibles. Pour les courants forts, elles sont commercialisées dans différents coloris : bleu, gris, noir, rose, rouge... Les gaines TPC et ICTA sont proposées dans différents diamètres nominaux (extérieurs) adaptés à leurs usages respectifs : 40 à 200 mm pour les premières, 16 à 63 mm pour les secondes. Elles se vendent, selon les cas, en barres ou en couronnes de 5 à 100 mètres de longueur. Les gaines aiguilletées, avec tire-fil en acier, sont économiques à l'achat. Mais l'utilisation du tire-fil nécessite un minimum de méthode pour passer les conducteurs dans la gaine sans qu'ils se coincent ou se détachent au milieu du parcours. La pulvérisation d'un lubrifiant facilite l'opération, jusqu'à un certain point... Les gaines préfilées, ICTA uniquement, sont commercialisées avec câblage. Ce principe simplifie l'installation et fait gagner du temps, moyennant toutefois un surcoût non négligeable. Les conduits rigides sont vendus nus dans les mêmes diamètres que les gaines ICTA.

Gaine TPC « courant fort » aiguilletée (A). Gaine TPC « courants faibles » (B). Conduit IRL tulipe (avec raccord d’emboîtement) en PVC (C). Conduit MRL en acier Inox ou zingué (D). Gaine ICTA blindée anti-rayonnement (E). Gaine ICTA « courants faibles » préfilée (F). Gaine ICTA « courant fort » préfilée (G). Gaine double peau (extérieur lisse) à glissement facilité et résistance mécanique accrue. Existe en versions TPC et ICTA (H). © Yesss Électrique

À retenir

En traversée de mur ou de plancher, les câbles doivent être passés dans des fourreaux capables de résister à la compression et à l'écrasement. Cela vaut pour une pose apparente aussi bien qu'encastrée.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi