Santé

Alimentation et maladie chronique des poumons

ActualitéClassé sous :vie , alimentation , sodium

Une alimentation riche en viandes, en féculents raffinés et en sodium accroîtrait le risque de développer des symptômes respiratoires chroniques, dont la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Poumons

La probabilité d'être affecté d'une toux grasse persistante s'avère 1,43 fois plus élevée chez les personnes dont l'alimentation est riche en ces denrées comparativement à celles dont l'alimentation est surtout composée de légumes, fruits et soja.

"Connaître tous les facteurs, y compris ceux liés au régime alimentaire, qui interviennent dans la survenue et le développement de symptômes respiratoires chroniques, permettrait de prévenir et traiter les maladies pulmonaires," indique David A. Schwartz, directeur du National Institute of Environmental Health Sciences (NIEHS), organisme ayant soutenu l'étude. "L'on sait que la cigarette peut être une cause spécifique de BPCO, mais l'on apprend maintenant que le fait d'éviter certains aliments peut aider à réduire les symptômes respiratoires chroniques, tant chez les fumeurs que chez les non-fumeurs," déclare Schwartz.

Ces résultats se fondent sur l'analyse des données relatives au régime alimentaire habituel de 52.325 individus au sein de la population de Singapour, âgés de 45 à 74 ans. Deux types de régime alimentaire ont été identifiés. L'un, riche en viandes, contient de manière prédominante porc, poulet, poisson, plats de nouilles et conserves. L'autre contient de nombreux légumes, des fruits et du soja. "Adopter un régime alimentaire à teneur moins élevée en graisses saturées, en féculents raffinés et en sodium, constitue probablement un moyen approprié de prévention de maladies respiratoires," indique le Dr Stéphanie London, de la NIEHS, principale auteur de l'étude.

Cela vous intéressera aussi