Planète

Morphologie, Organes des sens, reproduction et comportement alimentaire

Dossier - Agame, animal insolite, lézard tropical
DossierClassé sous :zoologie , agame , lézard

-

A la découverte de l'Agame, faussement appelé « Caméléon » . Petit reptile fréquemment rencontré dans les jardins ou dans les sous-bois, assez méconnu du grand public.

  
DossiersAgame, animal insolite, lézard tropical
 
© Crédit photo Fred Gendre - Philippe Mespoulhé - Tous droits de reproduction interdit

- A : Morphologie

Le corps des lézards présente trois parties bien différenciées : la tête, le corps et la queue. La queue des lézards peut être longue et fine ou, à l'inverse, courte et trapue.

© Crédit photo Fred Gendre - Philippe Mespoulhé - Tous droits de reproduction interdit

Les lézards sont entièrement couverts d'écailles qui peuvent être, selon les cas, lisses, tuberculeuses ou épineuses. Leur couleur est adaptée au milieu dans lequel ils vivent. Les lézards muent régulièrement ; leur vieille peau (exuvie) se détachant régulièrement par morceaux.

© Crédit photo Fred Gendre - Philippe Mespoulhé - Tous droits de reproduction interdit

Les os de leurs mâchoires sont réunis par une articulation, ce qui limite les possibilités d'ouverture et ne permet pas aux lézards d'avaler des proies démesurées par rapport à leur taille, comme le font de façon spectaculaire les serpents. La langue est généralement longue et fine.

- B : Les organes des sens

© Crédit photo Fred Gendre - Philippe Mespoulh - Tous droits de reproduction interdit

Leurs yeux possèdent des paupières mobiles. Ils présentent une originalité remarquable par le fait qu'ils ne possèdent pas d'oreille externe. L'absence de ce conduit auditif fait que le tympan est directement en contact avec le milieu extérieur, et bien visible en arrière de la mâchoire.

Comme chez les serpents, l'organe olfactif, appelé organe de Jacobson , est indépendant des narines et s'ouvre dans la bouche. Les lézards prélèvent avec leur langue les traces odorantes présentes dans le milieu extérieur, et les portent à l'ouverture de l'organe. Ces particules leur permettent de déceler leurs proies, d'identifier une piste ou de reconnaître leurs partenaires sociaux ou sexuels.

- C : Reproduction

A la saison des amours, les mâles déploient un dessous de gorge très coloré, afin de séduire les femelles et d'éloigner ses rivaux. Cette stratégie a malheureusement pour effet de les rendre très visibles aux yeux de leurs prédateurs.

© Crédit photo Fred Gendre - Philippe Mespoulhé - Tous droits de reproduction interdit

Les mâles deviennent fortement territoriaux pendant la multiplication de la saison. Ils s'imposent des autres mâles en exibant leurs têtes rouges et en faisant des "poussées" de leur corps de haut en bas. Chacun essaye d'attirer sa future compagne femelle en gonflant sa belle gorge rouge.

La fécondation est interne et la plupart des lézards sont ovipares, c'est-à-dire que les femelles pondent des œufs. Les mâles possèdent de véritables pénis qu'ils utilisent pour l'accouplementIl existe également des espèces ovovivipares(les œufs éclosent à l'intérieur du corps de la femelle, qui met donc au monde des jeunes développés).

En général, les femelles qui pondent des œufs les abandonnent : elles les enterrent ou les déposent sous une pierre. Comme la plupart des reptiles, les lézards ne manifestent pas de comportement parental prononcé.

Les jeunes naissent identiques à leurs parents en plus petits.

- D : Comportements alimentaires

La majorité des lézards ont une activité diurne (seuls les geckos, connus sous le nom tropical de « margouillat » sont actifs la nuit). Le régime alimentaire est très variable selon les espèces : ils peuvent être herbivores, omnivores ou spécifiquement insectivores.