Santé

Diagnostiquer la pneumonie... en écoutant la toux

ActualitéClassé sous :Santé , pneumonie , poumons

Face aux pneumonies, premières causes de mortalité infantile dans le monde, des méthodes diagnostiques fiables et rapides sont nécessaires. Des chercheurs viennent de montrer qu'on peut détecter ces maladies en écoutant la toux. Cette méthode permettrait de sauver des milliers de vies.

Les bébés, qui ont un système immunitaire fragile, succombent plus facilement aux pneumonies que les adultes. © michaeljung, shutterstock.com

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë des poumons qui peut être provoquée par différents pathogènes. Selon l'Organisation mondiale de la santé, 1,8 million d'enfants meurent chaque année de cette maladie, soit plus que du Sida, du paludisme et de la rougeole réunis. La grande majorité d'entre eux habitent dans les régions pauvres de la planète et n'ont pas toujours accès aux méthodes de dépistage et de traitement.

La pneumonie peut être détectée par une radiographie des poumons. Cependant, cette technologie n'est pas accessible à tous. © Samir, Wikimedia, cc by sa 3.0

Une équipe australienne de l'université du Queensland a étudié ce problème et a mis au point un test diagnostique simple, basé sur le son de la toux pour déceler une pneumonie. Cette technique est décrite dans la revue Annals of Biomedical Engineering.

La toux est l'un des symptômes majeurs de la pneumonie et apporte des informations importantes sur l'état du système respiratoire et la présence de sécrétions. Peut-on également prédire la maladie en écoutant le son de la toux ? Les chercheurs ont voulu répondre à cette question pertinente. Pour ce faire, ils ont tout d'abord enregistré la toux de 95 enfants hospitalisés à l'hôpital Sardjito en Indonésie, souffrant ou non de pneumonie. Au total, ils ont réuni plus de 815 sons, à partir de microphones placés sur des tables de chevets près des lits des enfants.

Le son de la toux est différent chez les patients souffrant de pneumonie

Dans un second temps, ils ont classé les sons de toux révélateurs ou non d'une pneumonie, et ont comparé cette analyse avec les dossiers médicaux de chaque individu. Les résultats sont très encourageants, puisque grâce aux enregistrements les chercheurs ont pu détecter la maladie dans 90 % des cas. Cette technique repère donc efficacement la présence d’une pneumonie.

Les auteurs veulent mettre au point un appareil qui pourrait établir un diagnostic à partir d'une dizaine de son de toux. Cette méthode simple, rapide et peu coûteuse, serait facilement utilisable et permettrait de sauver la vie de milliers d'enfants dans les pays pauvres.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi